Facebook décidé à lutter contre le harcèlement en ligne

234

Le premier réseau social annonce qu’il intensifie sa lutte contre le harcèlement en ligne, notamment le « revenge porn », avec la mise en place de nouveaux outils. Une fois une image identifiée comme « illicite », Facebook dispose d’une technologie de reconnaissance afin de chercher où elle a pu être répliquée en vue de supprimer les autres contenus.

Instagram, Messenger et le vaisseau amiral Facebook sont concernés. Ils ont en commun de nouveaux outils destinés à lutter contre le cyber-harcèlement. Dans un billet de blog, le réseau social explique qu’il déploie une technologie sensée lutter contre le « porno vengeur ».

Concrètement, si des photos intimes sont diffusées sans le consentement de l’ex-partenaire, elles seront directement signalées, explique « l’informaticien.com ». Facebook pourra ainsi prendre des mesures qui pourront aller jusqu’à l’exclusion du réseau et la fermeture du compte « dans la plupart des cas », indique Facebook. 

L’objectif est ainsi d’éviter au maximum la propagation de ce type de contenus sur les trois plateformes, écrit Antigone Davis, en charge de la sûreté chez Facebook. Il précise comment fonctionne l’outil. Tous les membres pourront réagir et signaler une image qui leur semble avoir été partagée sans le consentement des deux parties avec une fonction « report ».

Les images seront analysées par une équipe spéciale. Il faut noter qu’il sera possible de « faire appel » si l’on estime être dans son bon droit de publier telle ou telle image. Facebook travaille avec plusieurs associations, principalement américaines dont la « Cyber Civil Rights Initiative ».

Synthèse de Noufou KINDO

Burkina 24

Burkina24.com