Exposition itinérante de peintures : Ahoua Yaméogo honore les  »Amazones de l’ombre »

134

L’artiste plasticienne, Ahoua Yaméogo a procédé, le vendredi 28 septembre 2018 à Ouagadougou, au vernissage de ses œuvres, « les amazones de l’ombre ».

L’atelier Afrique en couleurs et la galerie Waninmanegré tiennent, du 28 septembre au 21 octobre à l’hôtel Sopatel/Silmandé, une exposition itinérante des œuvres de l’artiste plasticienne, Ahoua Yaméogo, sous le thème : « Les amazones de l’ombre ». La cérémonie d’ouverture dudit vernissage a eu lieu, le vendredi 28 septembre 2018, à Ouagadougou. Illustrant à l’aide de son pinceau le quotidien de la femme burkinabé, les œuvres de Mme Yaméogo interpellent sur les violences faites aux femmes, la sauvegarde de l’environnement, la représentation des valeurs culturelles africaines et le métissage culturel. «Mes œuvres sont le résultat de mon constat sur la contribution de la femme dans l’histoire universelle de l’Afrique et de sa diaspora », a-t-elle confié. Avec le henné, la peinture, les perles, la céréale, le collage et le tissu comme matières principales, elle a produit un subtil mélange de couleurs et de formes harmonieuses symbolisant l’émancipation de la femme. A travers donc, 23 tableaux, l’artiste rend hommage à l’ingéniosité et à la combativité de la femme en associant effigies et allégories. A l’entendre, ces « amazones de l’ombre » sont de deux catégories. Celles qui n’auront pas l’occasion de revendiquer un sort qui les brime et celles qui le revendiquent, à l’image de Winnie Mandela. Aussi a-t-elle choisi de mettre en exergue la vie de cette combattante de la liberté des peuples, en la proposant comme mascotte de l’exposition. Pour  Aboubakar Sidiki Boro,  représentant la ministre en charge de la femme, Ahoua Yaméogo se sert de son pinceau pour lutter contre les violences faites aux femmes. « Son œuvre rappelle l’histoire de la lutte des femmes africaines et cet engagement répond à nos missions», a-t-il déclaré. Dans le même ordre d’idées, le secrétaire général du ministère de la Culture des Arts et du Tourisme, Jean-Paul Koudougou, a salué l’auteure pour la qualité et la pertinence de ses tableaux exposés à travers le monde et le Burkina Faso. Koudougou abritera le vernissage « les amazones de l’ombre” du 26 octobre au 4 novembre 2018.

Rémi ZOERINGRE

sidwaya.bf