Entrepreneuriat des jeunes : La Fondation Tony Elumelu et le PNUD volent au secours de 5000 porteurs de projets

88
Entrepreneuriat des jeunes : La Fondation Tony Elumelu et le PNUD volent au secours de 5000 porteurs de projets

La Fondation Elumelu et la représentation nationale du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) veulent financer les projets de 5000 jeunes originaires de sept pays du Sahel. Ce vendredi 13 décembre 2019, des experts, à travers une séance, ont entendu, à Ouagadougou, près de 150 jeunes Burkinabè qui veulent entreprendre. Les meilleurs projets seront retenus pour les financements.

Ils sont très nombreux à avoir des projets d’entreprise mais, les financements et l’accompagnement font défaut. Au point que certains projets restent au stade des idées.

Pour apporter un tant soit peu, une solution à ce manque de financements, la Fondation Tony Elumelu et le PNUD ont décidé d’accompagner des jeunes porteurs de projets de sept régions du Sahel.


« Les jeunes et les femmes ont des projets innovants et la Fondation Tony Elumelu ne peut pas rester en marge du renforcement des capacités de nos jeunes. C’est la principale raison pour laquelle ce projet a été lancé », a indiqué Noellie Tiendrebéogo, directrice générale de la banque UBA-Burkina.

Ce vendredi 13 décembre 2019 se tenait à Ouagadougou la phase du pitch pour les candidats. Cette étape est la dernière depuis la soumission des projets et la sélection par un jury. Au Burkina, ils sont plus de 150 à être entendus par les membres du jury composé de spécialistes d’entreprenariat.


« La séance du pitch va consister à entendre plus de 150 porteurs de projets Burkinabè. Ils vont présenter leurs différents projets devant un jury composé de personnes expérimentées dans le domaine de l’entrepreneuriat et de management de projets. Au bout de la journée, il s’agira de sélectionner les meilleurs projets qui vont bénéficier de cette subvention totalement non remboursable octroyée par la fondation et le PNUD », a ajouté la directrice générale de UBA-Burkina. Dans les sept pays concernés par la phase pilote du projet, 5000 projets seront sélectionnés mais 2000 vont bénéficier de la subvention non remboursable de 5000 dollars américains environ 2,5 millions de francs CFA.


Lancé en juin-juillet 2019, le projet sera déployé sur dix ans et a pour ambition, à termes de former 100 000 jeunes. « Les projets sont sélectionnés sur la base de la pertinence sur le plan économique et en génération de revenus et des emplois. Parce que nous voulons, à travers un entrepreneur, créer de nombreux emplois », a conclu la directrice générale de UBA-Burkina. Les résultats du pitch ou grand oral seront connus la semaine prochaine.


Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici