Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou

31
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou

En collaboration avec le Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale, de la Famille et de l’Action Humanitaire(MFSNF-AH), United Nations Capital Development Fund (UNCDF) organise, les 18 et 19 septembre 2019 à Ouagadougou, un atelier d’échanges et de renforcement de capacités des Petites et Moyennes Entreprises (PME) portées par les femmes. La cérémonie d’ouverture s’est tenue ce mercredi 18, présidée par la Directrice Générale de la Femme et du Genre, Madame Edwige Nion YAMEOGO/SANKARA.

« Mieux tirer parti du potentiel des innovations digitales et financières notamment pour les PMEs portées par les femmes et les jeunes filles en vue de renforcer leurs capacités, en éducation financière, sur les notions entrepreneuriales et de gestion afin de pouvoir accéder durablement à des financements ». C’est l’objectif global de cet atelier qui se tient les 18 et 19 septembre à Ouagadougou, organisé par le Fonds d’Equipement des Nations Unies (UNCDF) en collaboration avec ledit Ministère.

Fumilayo H. Messan, Responsable pays de l’UNCDF

Cet atelier, selon le responsable pays du Fonds d’Equipement des Nations Unies, Fumilayo Hermann MESSAN, intervient à la suite des 48 heures d’opportunités d’affaires et de financement de la femme entrepreneure tenues les 20 et 21 Juin dernier à Ouagadougou auxquelles ont pris part plus de 300 femmes entrepreneures dont 100 ont été choisies. Ce sont donc ces 100 femmes qui participent à cet atelier au cours duquel, elles verront leurs capacités renforcées dans plusieurs aspects de l’entreprenariat.

Il s’agira en effet de les former spécifiquement, entre autres, sur les opportunités du digital et son impact sur les petites et moyennes entreprises (PME), en éducation financière notamment l’épargne, le crédit, la budgétisation et les négociations à l’aide du digital et des innovations technologiques, en élaboration d’un plan d’affaires simplifié, tout en les formant sur les opportunités d’accès au financement et aux investissement , a expliqué le responsable pays de UNCDF. Et au-delà de ces différents aspects, des solutions innovantes et adaptées aux PME seront présentées aux femmes pour une meilleure traçabilité et une célérité des transactions de leurs entreprises.

Edwige N. Yaméogo/Sankara, Directrice Générale de la Femme et du Genre

Tout en espérant que ces femmes sortent de cet atelier avec les atouts nécessaires qui leur permettront d’améliorer et d’agrandir les différentes entreprises, Monsieur MESSAN les a encouragé pour leur dynamisme. Quant à la Directrice Générale de la Femme et du Genre (DGFG), Edwige N. YAMEOGO/SANKARA qui a salué la tenue effective du rendez-vous, elle a appelé les femmes à être attentives afin que cette formation soit un tremplin pour leurs différentes entreprises.

En rappel, UNCDF est une agence spécialisée du système des nations unies, présente aux côtés du Burkina Faso depuis plus d’une trentaine d’années et œuvrant dans les domaines de l’inclusion financière et du développement local avec une nouvelle stratégie axée sur le digital pour ne laisser personne pour compte à l’ère du numérique.

Une vue des actrices des PME présentes à l’atelier de renforcement des capacités

C’est donc dans ce contexte qu’il accompagne le gouvernement dans sa mise en œuvre du Programme d’Appui à la Résilience économique et climatique de ses populations à travers les Innovations financières et digitales (PARI) avec la contribution financière du Luxembourg. Un programme en cohérence avec les priorités du PNDES (plan national du développement économique et social) qui contribue à l’atteinte des ODD (objectifs du développement durable) à travers les innovations digitales.

Yvette Zongo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici