Enregistrement des naissances : La Communauté Sant’Egidio renforce les capacités des agents de l’état civil du Centre-Ouest

32

Enregistrement des naissances : La Communauté Sant’Egidio renforce les capacités des agents de l’état civil du Centre-Ouest

« À l’instar de plusieurs pays africains, notre système des faits d’état civil est marqué par de dysfonctionnements tant sur le plan juridique, institutionnel qu’organisationnel », a constaté le secrétaire d’État auprès du ministère en charge de l’Administration territoriale, Alfred Bouda.

La Communauté Sant’Egidio, à travers son programme Birth registration for all versus oblivion (BRAVO), renforce le système d’état civil. Ainsi, BRAVO organisent des ateliers nationaux en collaboration avec les responsables des ministères en charge de l’Administration territoriale, de la Justice et de la Santé.

Enregistrement des naissances : La Communauté Sant’Egidio renforce les capacités des agents de l’état civil du Centre-OuestAprès six ateliers nationaux organisés entre 2010 et 2017, place à la 7e édition qui réunit quinze communes de la région du Centre-Ouest, pour une durée de cinq jours. Selon la responsable internationale de BRAVO, Palmira Gianturco, ce sont 32 agents d’état civil déjà en poste et 63 nouveaux agents qui sont concernés par cet atelier. « Le présent atelier vise à renforcer les capacités des agents et officiers de l’état civil des communes ainsi que des infirmiers-chefs de poste de la province de Boulkiemdé, afin qu’ils contribuent efficacement à une meilleure gestion des services de l’état civil », a indiqué Alfred Bouda.

Un atelier dans un contexte important

Enregistrement des naissances : La Communauté Sant’Egidio renforce les capacités des agents de l’état civil du Centre-OuestÀ en croire Palmira Gianturco, il s’agit de développer les fonctionnalités qui vont permettre de mettre en place un modèle définitif de manière à ce que l’enregistrement à l’état civil devienne une pratique accessible à tous, permanente, avec un système performant d’archivage et de conservation sécurisée des données.

Les responsables de BRAVO ont souligné que cette formation se tient dans « une période importante pour le Burkina Faso, qui a connu un grand changement ». « Notre objectif est de sortir de l’urgence pour mettre en place un système efficace », a déclaré Palmira Gianturco. C’est pourquoi elle a insisté sur l’engagement de tous : l’état central, les officiers et les agents de l’état civil, les tribunaux et les ministères concernés par le programme BRAVO.

BRAVO, un programme dans la continuité

L’initiative de la Communauté de Sant’Egidio a été saluée par le maire de la commune de Koudougou, Maurice Zongo. Pour lui, le programme BRAVO va soulager les parents qui cherchent à enrôler leurs enfants qu’au moment des concours et examens.

Enregistrement des naissances : La Communauté Sant’Egidio renforce les capacités des agents de l’état civil du Centre-OuestEn rappel, la Communauté de Sant’Egidio est une association internationale née à Rome (en Italie) en 1968 dans le sillage du renouvellement du concile Vatican II. Elle rassemble plus de 60 000 membres dans plus de 70 pays du monde (en Afrique : Burkina Faso, Malawi et Mozambique), tous bénévoles.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Lefaso.net