Energies renouvelables : Un bilan satisfaisant dans les Hauts-Bassins

65

La Maison de la culture Anselme Titianma Sanon a abrité un atelier-bilan régional du projet allemand SE4ALL avec les OSC intervenant dans l’énergie, le jeudi 13 avril 2017.

Faire le bilan des activités de plaidoyer menées dans la région, faire l’état des résultats atteints par le réseau des OSC des Hauts-Bassins, échanger entre OSC et élus locaux sur les défis et les difficulté dans la prise en compte des énergies renouvelables dans les plans de développement étaient entre autres, les objectifs de cet atelier. Après les ateliers régionaux qui ont permis d’une part, de créer un réseau entre OSC pour porter haut la voix des populations en faveur de la prise en compte des solutions énergétiques durables et d’autre part, le renforcement des capacités des OSC, en termes de plaidoyer et conduit à l’élaboration d’un plan de plaidoyer dans chacune des régions abritant le projet, un consortium des OSC des Hauts-Bassins a mené des activités de plaidoyer, de sensibilisation ciblées sur 4 communes de la région. La SNV avait sélectionné 4 régions, à savoir les Hauts-Bassins, les Cascades, le Centre-Nord et la Boucle du Mouhoun, pour approfondir ses activités en 2015, et seulement la région des Hauts-Bassins a fourni son résultat. Deux communes rurales, à savoir Satiri et Lèna ont inscrit l’énergie dans leurs plans de développement communal. Pour Oumarou Kaboré, conseiller technique du gouverneur, lancer une activité en faveur des ménages en relation avec le soleil est à saluer et la région s’engage à soutenir de telles actions. Selon Martin van Dame, coordonnateur de SE4ALL du volet énergie à la SNV, dans la région, le travail a été fait avec 11 OSC qui a consisté à sensibiliser les autres OSC, les populations et les autorités. Millogo Abdramane, chef de file des OSC dans les énergies renouvelables, est satisfait, car dans la commune rurale de Satiri, le conseil s’est engagé à fournir l’énergie dans trois formations sanitaires, d’ici à la fin du mandat et Léna a inscrit l’énergie dans son plan de développement communal .

Daniel OUATTARA

Bayiri.com