Energie solaire : Le Burkina et Windiga énergisent le partenariat public-privé

77

Le Burkina Faso vient de signer son premier partenariat public-privé pour la réalisation d’une centrale solaire de 20 MW. Ce projet est piloté par l’entreprise canadienne Windiga Energie et sera exécuté au Burkina Faso par la Société Zina Solaire SA. La signature d’accord entre l’entreprise et l’Etat burkinabè a eu lieu ce mardi 20 juin 2017 à Ouagadougou.

Le gouvernement burkinabè a remis officiellement les documents contractuels relatifs au projet de réalisation de la centrale solaire de Zina d’une puissance de 20 MW à l’entreprise canadienne Windiga Energie. La cérémonie de ce mardi 20 juin 2017 concrétise l’accord de partenariat avec Windiga Energie et l’Etat Burkinabè.

Cet accord s’inscrit dans le cadre du partenariat public-privé (PPP) et consistera pour le partenaire privé de financer, de concevoir, de construire, de détenir en propriété et d’exploiter la centrale solaire qui sera raccordée au réseau national à partir du poste de Wona.

Cette centrale produira de l’énergie pour la SONABEL sur une durée de 25 ans à compter de la date de mise en service commerciale. Le président directeur général de la société Zina Solaire SA, Benoit La Salles, a laissé entendre que le projet a un coût estimé à 22,30 milliards de F CFA et  la centrale solaire sera opérationnelle dans 14 mois.

Il fait comprendre que c’est dans la volonté d’accompagner l’Etat Burkinabè à faire du solaire une réalité et de réduire le déficit énergétique du pays, que l’entreprise a conclu avec le gouvernement un protocole d’accord pour la construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 20 MW, extensible à 30 MW. Il précise que ce projet  va occasionner la création d’une centaine d’emplois.

Energie solaire : Le Burkina et Windiga énergisent le partenariat public-privé
Benoit La Salles, le président directeur général de la société Zina Solaire

Le Ministre de l’énergie, Alfa Oumar Dissa, a expliqué qu’« il est également associé à ce projet un volet d’électrification de dix villages de la zone de projet avec le soutien du gouvernement canadien ». « Cette centrale contribuera ainsi à augmenter la capacité nationale de production d’électricité afin d’assurer un approvisionnement adéquat et à moindre coût pour le Burkina Faso »,  a-t-il ajouté.

Il a également précisé que « nous avons finalisé la licence de production de Windiga Energie afin de donner le top de départ pour la construction de la centrale solaire ».

Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie, des finances et du développement fait comprendre que c’est le premier PPP du Burkina Faso et c’est une modalité prévue dans le Plan national de développement économique et social (PNDES). « C’est un signal pour montrer aux autres partenaires privés qu’ils peuvent faire des affaires avec le Burkina Faso », a-t-elle lancé.

Lire la suite ici  

Burkina24.com