Eliminatoires CAN 2021 : Le Burkina accroché à domicile

126
Eliminatoires CAN 2021 : Le Burkina accroché à domicile

Les Etalons ont été contraints au partage des points (0-0) ce mercredi 13 novembre 2019 par les Cranes d’Ouganda en match comptant pour la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2021. Le Burkina partage aussi la deuxième place avec l’Ouganda après la victoire du Malawai contre le Soudan du sud. Le 17 novembre prochain, Kamou Malo et ses poulains seront à Khartoum où ils affronteront le Soudan du sud pour le compte de la deuxième journée.

Regret et désolation. Ces deux mots désignent à souhait le sentiment des supporters qui sont restés devant leurs télévisions ou qui ont fait le déplacement du Stade du 4 Août pour assister à la première sortie officielle de Kamou Malo sur le banc des Etalons en éliminatoires de la CAN 2021. A l’issue des 90 minutes, la prestation des Etalons a laissé comme un arrière-goût d’inachevé.

Pourtant l’entame du match n’a pas été chaotique pour les Etalons qui ont, du reste, affiché une volonté d’en découdre avec l’adversaire. Au coup d’envoi, les poulains de Kamou Malo ont vite fait de prendre le match à leur compte, obligeant les visiteurs à se cantonner dans leur moitié de terrain. Les assauts se multiplient. Comme assommés, les Cranes étaient perdus dans le match. L’attaque et le milieu étaient obligés de replier pour aider la défense qui ployait sous les attaques des Burkinabè.

Le trio Cyrille Bayala, Eric Traoré et Franck Lassina Traoré fait mal. Dès la deuxième minute, sur un débordement sur le flanc droit, Cyrille Bayala se défait de son garde du corps et sert un caviar à Franck Lassina Traoré dans la surface de réparation ougandaise. Le portier et sa défense étaient à la rue. Seul face à une cage vide, l’attaquant trouve le moyen d’envoyer sa balle sur le montant droit ougandais.


Une occasion en or gâchée. Le stade et le staff se prennent la tête. « On n’aura plus une telle occasion », lance pessimiste notre voisin. Mais qu’à cela ne tienne, les Burkinabè se regroupent, se réorganisent et repartent à l’assaut de la cage de Denis Onyango. Ils s’offrent de belles occasions qui restent infructueuses. Après 30 minutes de jeu, les visiteurs se ressaisissent, réorganisent leur jeu et décident de servir la réplique. Mais rien n’y fait. La première partie reste stérile.

Une seconde période palpitante

L’arbitre de la partie renvoie les deux équipes aux vestiaires pour la pause. A la reprise, les 22 acteurs s’empoignent à nouveau. Les Burkinabè visiblement atteints dans leur détermination subissent à leur tour. Les Ougandais plus menaçants ne parviennent pas à trouver le chemin des filets de Babayouré Sawadogo.

Pour donner de la vitalité à son équipe, Kamou Malo jette sur l’aire de jeu Alain Traoré, Aristide Bancé et Dramane Nikiema. Le jeu est mieux organisé. La combinaison Alain-Pitroipa est fluide mais stérile. Au bout des 90 minutes, le juge de la partie met fin à la rencontre sur un score de parité de zéro but partout.

Le Burkina est deuxième du groupe après le Malawi victorieux du Soudan du sud. Le 17 novembre prochain, les Etalons feront leur deuxième sortie contre les Sud-Soudanais.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici