Elèves encagoulés : La mise en garde du ministère de la sécurité

26

Le ministère de la sécurité, dans un communiqué rendu public ce 11 octobre 2018, a annoncé que les forces de l’ordre ne toléreront plus les élèves qui porteront des cagoules pour perturber les cours à travers notamment des jets de pierre et « d’autres actes de violence« . 

 

« Au regard des menaces sécuritaires actuelles, de telles attitudes sont en effet porteuses de graves dangers et devront être traitées avec la sévérité requise« , met en garde le ministère. Il interpelle les acteurs du monde de l’éducation à relayer ce « message par une sensibilisation accrue des intéressés« , avant d’exhorter les élèves à dénoncer auprès des services de sécurité, « tout fait de nature suspecte afin que ceux-ci ne puissent pas servir de cadres privilégiés à des actes ignobles des ennemis de notre nation« .

Au Burkina, précisément dans la capitale Ouagadougou, il est coutumier depuis quelques années d’assister à des perturbations de cours par des élèves pendant le dernier trimestre de l’année. Des perturbations parfois sans fondement explicable mais souvent liées aussi aux anniversaires de certains évènements malheureux comme par exemple le 13 décembre, date marquant l’assassinat du journaliste Norbert Zongo et de ses compagnons. A noter également que le Burkina fait face à une menace sécuritaire marquée des attaques terroristes à l’Est, au Centre et au Sahel, entre autres. 

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com