Elections Municipales 2016 : Le MPP/ Ouahigouya souhaite que l’argument du développement prime

953

Elections Municipales 2016 : Le MPP/ Ouahigouya souhaite que l’argument du développement prime

Quel bilan à mi- parcours vous faites de cette campagne des élections municipales ?

Pour cette campagne nous avons véritablement commencé le 8 mai 2016 dans notre circonscription électorale qui regroupe 37 villages et 15 secteurs. Nous nous sommes alors engagés à conquérir dans cette élection les 113 postes de conseillers municipaux. Pour ce faire nous avons rencontré et installé toutes les structures de la campagne dans les villages et les secteurs, puis nous avons fait des rencontres de zones, des assemblées générales et des meetings dans certains villages et secteurs. Le travail continue dans la mesure où nous sommes dans une campagne de proximité où les candidats et les électeurs se connaissent et se côtoient tous les jours. Nous nous évertuons à expliquer à nos électeurs ce que le MPP propose pour le bien être des populations de Ouahigouya. Certes qu’en ville on a l’impression que la campagne est morose mais rassurez vous que tout se passe bien dans les villages loin des tintamarres de la ville et cela nous rassure et nous permet de dire que le bilan après pratiquement une semaine de campagne et satisfaisant.

Quel programme proposez vous concrètement aux populations de Ouahigouya ?

Elections Municipales 2016 : Le MPP/ Ouahigouya souhaite que l’argument du développement primeNous voyons une population de Ouahigouya sous l’angle rural et urbain. Pour les urbains nous prévoyons dans un premier temps de créer des conditions d’assainissement en procédant au bitumage de 35Kms de route à l’intérieur de la ville de Ouahigouya ce qui va par la même occasion permettre d’ouvrir des grands caniveaux pour le drainage des eaux. Nous comptons créer des brigades qui vont faire la chasse aux déchets afin de rendre la ville propre. La desserte en eau potable de la ville de Ouahigouya étant une préoccupation majeure des populations, nous avons dans notre programme si nous avons les rênes de la mairie la résolution définitive du problème du barrage de Guitti qui permettra de mettre à l’abri les populations en matière d’eau potable. Du côté de la santé nous avons un plan outre les mesures déjà prise par le gouvernement nous allons construire d’autres centres de santé et de promotion sociale (CSPS) et réaménager l’ancien Centre Hospitalier Régional en Centre Médical avec Antenne chirurgicale (CMA) pour accroitre l’accessibilité des populations aux soins médicaux. Ouahigouya étant une ville de grande production maraîchère, nous allons mettre en place une unité de transformation (pomme de terre, tomates, oignons) pour plus d’essor à la production, cela incontestablement sources d’emploi pour les jeunes.

Le MPP affronte sur le terrain à Ouahigouya une alliance des partis politiques de l’opposition. Votre lecture de cette situation inédite ?

Elections Municipales 2016 : Le MPP/ Ouahigouya souhaite que l’argument du développement primeNous disons que c’est parce que le MPP est sorti grand vainqueur des élections passées que cette coalition a été obligatoire pour ceux qui se sont retrouvés en se mettant à l’esprit que ce n’est pas possible de nous battre à cette élection municipale. Tout cela est bien mais les questions que nous nous posons est de savoir si cette coalition peut vraiment gérer la marie de Ouahigouya ? Est-ce une coalition de subsistance ou de survie ? Peut-elle vraiment générer des programmes pour sortir les populations de notre localité de ses difficultés ? Nous sommes en droit de nous poser ces questions au regard de la composition de ce groupe qui regorge de partis à idéologies différentes, qui ont des méthodes de gestion que nous connaissons etc. En tout les cas le MPP demeure très confiant, nous estimons du reste que c’est mieux pour eux de rejoindre notre parti pour assurer un meilleur développement de la commune de Ouahigouya.

Un message à l’endroit des électeurs de la commune pour des élections apaisées ?

Nous allons souhaiter aux électeurs une très bonne fin de campagne, et espérer que l’argument du développement prime sur tout ce que les uns et les autres auront à développer. Pour notre part, nous disons que nous sommes un parti gagnant qui est au pouvoir et la conquête de la mairie parachèvera le travail abattu depuis la création du parti et permettra au président du Faso de mettre en œuvre son programme pour les cinq années à venir.

Propos recueillis par
Yann NIKIEMA

Lefaso.net