Education : Une association enlève une épine au pied du MENA

27

L’association Na Tigem B Zanga (ATZ), avec la collaboration de l’association Solidaire Afrique de l’Ouest (ASAO), a construit un Collège d’Enseignement Général (CEG) à Manga dans le village de Ouda (Ganzi) dans la commune de Bindé. L’infrastructure a été inaugurée ce 8 novembre 2018.

Un Collège d’enseignement général, construit en 2016, a été inauguré ce jeudi 8 novembre 2018 à Manga dans le village de Ouda dans la commune de Bindé.  Avec un personnel de 14 enseignants, l’établissement compte 6 classes dont 4 achevées, une cuisine, un bureau, des latrines avec 366 élèves dont 199 filles. Ce collège est l’œuvre de la collaboration de deux associations que sont ATZ et ASAO.  L’éducation étant une priorité nationale, le MENA a salué l’appui des deux associations en inaugurant ledit collège.

Il est une contribution pour une éducation de qualité et pour soulager les élèves qui parcouraient plusieurs kilomètres pour rejoindre le lycée de Manga. Le président de l’ATZ, Pierre Zangré, a souhaité que ce collège soit «un véritable temple du savoir,  un instrument de lutte contre l’analphabétisme, l’incivisme, le chômage, le terrorisme, un instrument du développement du capital humain conduisant au développement durable ». Pour perpétuer la mémoire de feu Jean Baptiste Nikiéma, fondateur de l’association, ses membres veulent lui rendre hommage en baptisant le nom de l’école, «Collège Jean Baptiste Nikiema de Ouda ».

Education : Une association enlève une épine au pied du MENA
Pierre Zangré, Président de l’ATZ

 Le directeur du CEG de Ouda, Rasmané Kaboré a témoigné sa reconnaissance à l’endroit des bienfaiteurs. « Mais l’arbre ne doit pas cacher la forêt », a-t-il objecté. Les problèmes que rencontre l’établissement ont été mis à nu. « Il y’a un manque criard du personnel enseignant. Une insuffisance d’infrastructures. Deux classes sont inachevées, si bien qu’il y a deux classes de sixième qui sont toujours  en attente pour pouvoir commencer les cours, le manque d’un forage (…) », a-t-il déploré.

Le Secrétaire Général du MENA, Kalifa Traoré, a félicité l’association pour ses efforts. « L’éducation est une priorité nationale. Ouvrir officiellement cet enseignement est une fierté. Cet acte salvateur de la part de l’association a enlevé une grosse épine au pied du gouvernement, confronté aux défis d’amélioration de l’offre éducative et de qualité de l’éducation », a-t-il souligné. Il a laissé entendre que les requêtes du président de l’association et du directeur de l’établissement seront transmises à qui de droit et que des solutions en découleront.

C’est un soulagement pour les parents d’élèves qui voyaient leurs enfants parcourir sept kilomètres pour rejoindre le lycée de Manga ville. Ils ont remercié les associations pour les efforts. Des remises de présents, d’attestations, de fournitures  à des personnes qui ont montré leur engagement pour une éducation de qualité ont marqué la cérémonie d’inauguration du CEG.

Irmine KINDA

Burkina24

There are 1 comments

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com