Éducation nationale : Les élèves de Bobo-Dioulasso manifestent pour soutenir leurs enseignants

58

Éducation nationale : Les élèves de Bobo-Dioulasso manifestent pour soutenir leurs enseignants

Réunis devant le Lycée Ouézzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso (LOC), très tôt dans la matinée du jeudi 7 décembre 2017, les élèves des établissements publics surtout ont tenu à manifester pour apporter leur soutien aux enseignants dans leur lutte. « Un bras de fer » qui oppose l’État burkinabè à travers son ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation et ces enseignants.

Éducation nationale : Les élèves de Bobo-Dioulasso manifestent pour soutenir leurs enseignants
Porte-parole des manifestants, Kaboré Cheick Amed Tidiane

En effet, selon le porte-parole des manifestants, Kaboré Cheick Amed Tidiane, cela fait déjà plus de trois semaines que les cours ne sont pas faits normalement. « Et pour cause nous avons appris de nos professeurs qu’ils ont déposé des revendications au niveau de l’État et ils n’ont pas eu gain de cause. Et les professeurs disent qu’ils ne vont plus revenir en classe et qu’il n’y aura plus d’évaluation », s’est inquiété ce dernier.

Éducation nationale : Les élèves de Bobo-Dioulasso manifestent pour soutenir leurs enseignantsAinsi, soucieux du déroulement de cette année scolaire car certains n’ont pas été évalués jusqu’à aujourd’hui, ces élèves ont battu le pavé ce matin. Fredonnant l’hymne national et des slogans comme « Soutien à nos professeurs » ou encore « On veut nos copies !!! », ils ont convergé vers le gouvernorat de la région des Hauts-Bassins pour disent-ils, livrer un message au gouverneur qui selon eux représente le gouvernement burkinabè dans la région.

Ils exigent ainsi, des premières autorités du pays, la satisfaction de la plateforme revendicative de leurs enseignants dans la mesure où leur sort est lié à celui des enseignants.

Éducation nationale : Les élèves de Bobo-Dioulasso manifestent pour soutenir leurs enseignantsEn outre, ils souhaitent le retour des enseignants dans les salles de classe et surtout la reprise des évaluations avec sérénité.

Toutefois, les manifestants se veulent rassurants. « C’est une marche pacifique. Nous sommes venus soutenir nos enseignants pour porter haut leur voix. Nous rassurons tout le monde qu’il n’y aura pas de dérapage », a laissé entendre le porte-parole.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Lefaso.net