Education : Des formateurs des ENEP à l’école du PROSPECT

89

Education : Des formateurs des ENEP à l’école du PROSPECT

Théorique, la formation initiale dans les écoles nationales des enseignants du primaire (ENEP) l’est. Elle demeure insuffisante car ne permettant pas aux élèves-maitres de se forger véritablement sur les méthodes pratiques nécessaires à l’accomplissement de leurs tâches auprès des apprenants. C’est le constat fait par le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA) et l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA). Afin de renforcer la qualité de la formation dispensée dans les ENEP, en réduisant le fossé entre stage théorique et stage pratique, les deux partenaires ont lancé, en février 2016, le Projet de renforcement des stratégies et des pratiques de l’enseignement dans les centres de formation des élèves-maitres (PROSPECT).

Education : Des formateurs des ENEP à l’école du PROSPECT
Une vue des formateurs des ENEP

Coordonné par Mme Taoko/Kiéma Rissinata, le PROSPECT a éprouvé et amélioré plusieurs outils, dans deux ENEP pilotes, Loumbila et Dédougou, et six écoles d’application pilotes. Il s’agit du guide de planification annuelle et des fiches de conduite des activités pratiques (simulation, étude de cas, utilisation de vidéos) pour ce qui concerne le stage théorique. Pour le stage pratique, il s’agit du guide de l’école d’application réservé au maitre conseiller, et du cahier de stage pratique. Le profil des sortants des ENEP est quant à lui un outil qui permet de déterminer les compétences que doit avoir l’élève-maitre au sortir de sa formation théorique et pratique. Conscients que l’extension de tous ces outils sur l’ensemble du territoire, durant l’année scolaire 2017-2018, passe par leur appropriation par les formateurs permanents et vacataires des ENEP, le projet a initié un atelier de formation au profit des bénéficiaires.

Education : Des formateurs des ENEP à l’école du PROSPECT
Ouédraogo Jean Marie, formateur à l’ENEP de Ouahigouya

Après quatre jours passés à l’école du PROSPECT, Ouédraogo Jean Marie, formateur à l’ENEP de Ouahigouya, se dit prêt à faire face aux exigences du métier, celui de permettre aux élèves-maitres d’allier sans difficulté théorie et pratique. A travers les travaux de groupe, suivis des restitutions en plénière, il dit avoir appris beaucoup de cette formation pratique qui lui a permis de capitaliser des expériences enrichissantes de chaque école des enseignants du primaire. Outre les outils reçus, ces expériences, seront un ferment dans la mission des formateurs, celle de mettre à la disposition de la nation des hommes et des femmes qualifiés, compétents et opérationnels en classe et aptes à inculquer efficacement le savoir aux élèves.

Education : Des formateurs des ENEP à l’école du PROSPECT
Ouédraogo Jean Marie, formateur à l’ENEP de Ouahigouya

« Le contenu de la formation semble lourd par rapport au temps imparti mais les bénéfices sont énormes », foi de Mme Toné Abibata, directrice de la formation continue des personnels de l’éducation. Elle a joint sa voix à celle du Représentant résident de la JICA, Kobayashi Takemichi, pour saluer, l’esprit volontariste des formateurs et souhaiter que les connaissances acquises soient mis à profit sur le terrain dans les huit écoles nationales des enseignants du primaire que compte le Burkina Faso.

Education : Des formateurs des ENEP à l’école du PROSPECT
Le présidium à la clôture de l’atelier

Le Japon, à travers son agence de développement international, est un partenaire de premier choix du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation. Et selon, le M. Kobayashi, le pays du « Soleil levant » va poursuivre ses investissements déjà importants notamment dans la formation de ressources humaines de qualité mais aussi dans la construction et l’équipement d’infrastructures éducatives.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Lefaso.net