Education : 100 gestionnaires se forment dans la bonne gestion du CAST

41

Du 05 au 11 décembre 2018, les acteurs de la chaîne de dépenses du Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA) renforcent leurs capacités sur le nouveau manuel  de procédures de gestion du Compte d’affectation spécial du trésor du Fonds de soutien au développement de l’éducation de base  (CAST/FSDEB) et le Protocole de financement conjoint. La cérémonie d’ouverture a eu lieu le mercredi 05 décembre 2018 à Bobo-Dioulasso.  

Au cours de cette formation, la centaine de  gestionnaires du MENA va se familiariser avec le nouveau manuel de procédures de gestion du CAST/FSDEB à travers la mise en lumière de plusieurs outils tel que « le protocole de financement commun du CAST/FSDEB et du manuel de procédures de gestion du CAST/FSDEB, le processus de planification de programmation, d’exécution, de justification et de rapportage » pour ne citer que ceux-ci.

Plusieurs fois réclamé par les PTF, cet atelier de renforcement de capacités s’inscrit  dans la feuille de route 2018 de mise en œuvre des recommandations issues des audits du CAST  du Fonds de soutien au développement de l’éducation de base (FSDEB)

Lesquels audits ont révélé certaines  insuffisances comme l’exécution de dépenses insuffisamment justifiées ou inéligibles dans la gestion des ressources du CAST.

Le Directeur de l’Administration des finances (DAF) du MENA Sékouba Traoré est revenu sur l’importance des enjeux de cette formation : « le protocole de financement commun est la boussole de la collaboration  entre le gouvernement du Burkina Faso et les PTF ». L’on se rappelle qu’en 2018, le budget du CAST (entièrement financé par ces mêmes PTF) est estimé à 18 milliards de F CFA.

A en croire les participants, la session de renforcement de capacités permettra aussi  d’harmoniser les méthodes de travail entre les parties prenantes. « Par exemple, il arrive que les auditeurs nous demandent des informations que nous n’avions  pas jugé utiles. Mais à l’issue de cette formation, nous aurons une ligne de conduite commune », se réjouit le DPPNEF du Sanguié, Sékouna Ouédraogo.

Le Compte d’affectation spécial du trésor a été créé en 2005 pour répondre  aux engagements de la déclaration de Paris sur l’alignement et l’efficacité de l’aide avec cette modalité de financement de l’éducation.

 Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com