Editions Sidwaya : Numériser les archives pour sauver la mémoire nationale

119

Le Directeur général des Editions Sidwaya, Rabankhi Abou-Bâkr Zida a procédé, le jeudi 11 mai 2017, au lancement officiel du démarrage du processus de numérisation des archives du ‘’quotidien de tous les Burkinabè’’. C’était dans la salle de documentation de l’entreprise de presse, à Ouagadougou. 
Sauvegarder la mémoire des Editions Sidwaya et par ricochet, celle de la Nation entière. C’est le défi que veut relever la direction générale du ‘’quotidien de tous les Burkinabè’’. Ainsi, le 11 mai 2017, le premier responsable de l’entreprise de presse, Rabankhi Abou-Bâkr Zida, a procédé au lancement du démarrage du processus de numérisation des archives du journal. Pour ce faire, c’est l’expertise du Cabinet d’analyse, de traitement d’archives et de documentation (CATAD) qui a été sollicitée.  
Il a deux mois pour boucler son travail. Le DG des Editions Sidwaya a confié que ce projet est mis en œuvre grâce à l’appui de la Chine/Taïwan. Ce pays ami a, a-t-il dit, accepté de financer l’archivage numérique à hauteur du tiers du montant. 
« Numériser les archives de Sidwaya, c’est sauver un pan important de l’histoire de notre pays », a soutenu M. Zida.  A l’écouter, cette action est importante d’autant que l’entreprise existe depuis les années 50 et produit depuis lors, des archives. « Nous avons à l’idée ce projet depuis 3 ans, mais compte tenu de certaines contraintes, il n’avait pas pu être concrétisé », a confié le DG. Pour lui, vu le caractère national de Sidwaya, il était nécessaire de pouvoir sauvegarder ses archives. De son côté, le DG/CATAD, Lamine Coulibaly a promis un service de qualité. Selon lui, la numérisation permet de stocker les archives dans plusieurs endroits. En cas de survenue d’une catastrophe, la mémoire de l’entreprise restera intacte. « C’est un travail laborieux qui requiert pas mal de temps. Sidwaya est en train de poser une action noble à travers cette numérisation qui profitera à toute la Nation. Et nous allons mettre tout en œuvre pour que le travail qui sera fait soit de qualité », a déclaré M. Coulibaly. 

Gaspard BAYALA

sidwaya.bf