Ecobank Day 2018 : plus de 12 millions de F CFA pour soulager les orphelins et enfants vulnérables

65

Ecobank Burkina a marqué le coup à nouveau en ce samedi 17 novembre 2018, à l’occasion de sa traditionnelle « Journée Ecobank ». En effet, pour cette année 2018, la banque panafricaine a jeté son regard sur les enfants orphelins et vulnérables placés dans des familles d’accueil de la ville de Ouagadougou. C’est un chèque d’un montant de 12.939.000 F CFA et 1.500 boîtes de  lait qui ont été offerts afin de venir en aide aux enfants dans le besoin. 

Ce sont les locaux du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, qui a abrité cet acte 2018 des « Ecobank day ». A travers son geste effectué dans le cadre de « la journée Ecobank », la direction générale de Ecobank Burkina a bien voulu marquer le pas avec pour ambition de « venir en aide aux enfants », comme le stipule le thème de cette édition.

« Créée en 2013, Ecobank day est une initiative qui permet à nos employés de donner de leur temps et de leur énergie, outre les fonds qu’ils donnent généreusement sous formes de dons volontaires » a expliqué Fousséni Traoré, secrétaire général de Ecobank Burkina qui a représenté le premier responsable de la banque. 

Dans cette quête de contribuer au mieux-être des populations, « Ecobank day » 2018 a permis aux travailleurs de la banque panafricaine de prêter main forte aux enfants vulnérables et en particulier les orphelins. Considérant que « ces enfants, dont beaucoup sont très jeunes, ont une vie difficile. Souvent sans aide (…) et sont confrontés à des situations auxquelles aucun enfant ne devrait être exposé », justifie le choix de venir en aide à ces derniers par Ecobank Burkina.

Selon les explications du représentant du directeur général, cet élan de solidarité va permettre la prise en charge des frais de scolarité de 1 538 orphelins du primaire recensés dans la région du Centre. Il va s’agir également de faciliter l’accès à la cantine scolaire pour 185 orphelins inscrits dans les lycées et collèges de Ouagadougou et des départements environnants. Aussi, 25 orphelins en situation d’abandon et placés chez des nourrices, seront pourvus de lait. « Soit 1 500 boîtes pour couvrir leur besoin annuel », précise Fousséni Traoré.

Une des responsables des familles d’accueil recevant son don

C’est tout naturellement que la satisfaction se lisait sur les visages des bénéficiaires. Pour ces derniers, c’est une épine qui vient de leur être retirée des pieds, à travers cette initiative salutaire de Ecobank Burkina. Rosalie Bénao/Ouédraogo, présidente de l’association des familles d’accueil « Wend zaada », qui veut dire en français « Dieu prend soin», n’a pu contenir sa joie.  « C’est un soulagement. Nous sommes très contentes. Quand on nous a annoncé ça, notre joie était grande. Vous savez un bébé a toujours besoin de lait, pour qu’il puisse grandir, vivre, se développer convenablement. Toutes les familles sont très contentes, nous sommes toutes satisfaites » a t-elle indiqué au nom des 39 familles d’accueil que compte la province du Kadiogo.

Abdoul Mamadou Bassaoulet, directeur régional du Centre du ministère de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille, a traduit la reconnaissance du ministre à l’endroit de la direction de Ecobank Burkina. Pour celui-ci, cette action est en adéquation avec la politique mise en avant par son département ministériel. Se pencher sur la question de la prise en charge des orphelins est un  signal assez fort, d’autant plus que « les orphelins sont encore plus vulnérables que les autres enfants. Ils sont plus enclins à sombrer dans les affaires de la rue quand leur prise en charge n‘est pas faite avec constance », a fait savoir M. Bassaoulet.

Qualifiant ce geste d’Ecobank Burkina, d’ « exemplarité manifeste », une inquiétude cependant subsiste chez les agents du ministère, et elle a été soumise à la direction de Ecobank Burkina en ces termes : « Vous vous engagez pour un an. Merci Ecobank. Mais serez-vous encore avec nous l’année prochaine ? (…) Ne nous oubliez pas car nous avons un devoir envers ces enfants orphelins, c’est de les accompagner le plus loin possible dans la vie ».

Par ailleurs, la banque panafricaine dans sa dynamique, travaille à transformer le paysage bancaire africain et proposer des produits financiers pratiques et à coût réduit. Aussi, elle attache beaucoup d’importance aux communautés au sein desquelles elle opère. C’est dans ce contexte que se justifie la teneur de « La journée Ecobank ». Laquelle activité se déroule dans les 33 pays d’Afrique où est présent le groupe Ecobank.   

 

Fasozine