Échéances électorales de 2020 : Les libéraux d’Afrique affûtent leurs armes à Ouagadougou

31

2020 est une année électorale dans plusieurs pays de la sous-région. Pour mettre toutes les chances de son côté afin de réussir ces élections, le Réseau Libéral Africain s’est réuni à Ouagadougou. Du 13 au 15 février 2020, les différents partis politiques vont se concerter afin de trouver une stratégie efficace. Une rencontre qui a été l’occasion d’investir Me Gilbert Noël Ouédraogo comme président du réseau.

Les partis libéraux se sont réunis à Ouagadougou dans le cadre de la tenue de la 16ème assemblée générale annuelle des libéraux d’Afrique. Désormais, la présidence du réseau est assurée par le président de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération/Rassemblement Démocratique africain (ADF-RDA), Me Gilbert Noël Ouédraogo. A la cérémonie d’ouverture, il a décliné ses objectifs. « Je prends l’engagement de faire de ce réseau, l’avenir et la solution pour une Afrique prospère et inclusive », a-t-il souligné.

Positionner le Libéralisme au plus haut sommet, c’est le but recherché donc par Me Gilbert Noël Ouédraogo. Selon ses dires, l’organisation de la 16ème assemblée générale annuelle des libéraux d’Afrique au Burkina révèle toute  « la solidarité » des autres partis à l’endroit du Burkina Faso. Et ce, dans un contexte socio-sécuritaire difficile. Une opportunité de plus selon le président de l’ADF-RDA de faire la différence.


Les libéraux ont élu Me Gilbert Ouédraogo comme président du réseau

Une position partagée par Lamine Ba, ancien président du Réseau Libéral Africain. «Partout où les défis nous interpellent, nous sommes partis. Nous sommes venus au Faso pour apporter notre solidarité. Nous sommes avec le peuple du Burkina Faso devant les épreuves qu’il traverse », a-t-il soutenu. Et cette manière de faire n’est pas nouvelle chez les libéraux, à l’entendre. Comme exemple, il mentionne la présence des libéraux en Côte d’Ivoire pendant sa crise.

2020, année des défis électoraux

« Le réseau sera vraiment aux côtés de ses membres pour montrer que nous formons une famille et les membres peuvent compter sur ce réseau. Nous allons les former pour qu’ils puissent avoir les compétences utiles pour arriver au pouvoir et gérer le pouvoir », a déclaré Me Gilbert Noël Ouédraogo sur l’année 2020. Une année marquée par des élections dans bon nombre de pays africains. Il est alors important de conduire d’autres partis libéraux au pouvoir à l’instar du Sénégal et de la Côte d’Ivoire.


Les militants de l’ADF-RDA sont venus nombreux pour soutenir leur président

C’est également une occasion pour ces libéraux d’appeler à la mobilisation. Une manière qui pourra montrer que le Libéralisme connaît un air nouveau. « Depuis un certain moment, le libéralisme est adopté comme politique mais il n’était pas assumé. Personne ne voulait être taxé de libéral. Le libéralisme était perçu comme sauvage »,  a rappelé  Cellou Dalien Diallo, opposant guinéen. Et face aux envies de troisièmes mandats de certains présidents et les ambitions de modifications des constitutions d’autres, ces libéraux qui sont sur les bancs de l’opposition sauront compter sur leurs camarades.

Basile SAMA

Burkina 24

 

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici