Eau et assainissement : 180 forages prévus en 2017 au Sahel

141

Ouagadougou, 16 mai 2017 – Le gouvernement réalisera 180 forages dans la région du Sahel afin de résorber le problème d’eau, une denrée rare dans cette partie déserte du territoire burkinabè.

«Cette année dans le cadre du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2017 dans les secteurs de l’Eau et de l’Assainissement, il est prévue 180 forages dans la région du Sahel, 218 forages à réhabiliter et 8 systèmes d’adduction d’eau potable simplifié (AEPS)», a promis le ministre en charge de l’Eau Niouga Ambroise Ouédraogo.

M. Ouédraogo répondait samedi à Kaya dans la région du Centre-nord, aux préoccupations des acteurs du monde rural lors d’un face à face avec le président Rock Marc Christian Kaboré, marge de la 20ème édition de la journée national du paysan.

«Le gouvernement est conscient que partout, si il n’y a pas d’eau il n’y a pas de vie», a-t-il poursuivi.

Pour ce qui est de la région de l’Est, le gouvernement a programmé de lancer le PNDES Eau et Assainissement 2017 à Diapangou, selon le ministre.

«Cette année nous aurons la réalisation du barrage de Diapangou, de Boudieri qui fait 2millions de mettre cube et nous allons avoir les études du barrage de Bassieri», a-t-il indiqué.

Pour une répartition équitable, le ministre a également promis que le gouvernement s’engagera à exécuter deux dossiers de barrages par région et par ans.

La 20ème édition de la Journée national du paysan placé sous le thème : « 20ans existence, bilan et perspective», a refermé ses portes samedi à Kaya dans la région du Centre-Nord.

A parti de cette année 2017, l’organisation de cette journée passe d’un an à deux ans.

Agence d’Information du Burkina

als/ata

Bayiri.com