Diversité des expressions culturelles : Le Burkina Faso prépare l’élaboration du périodique quadriennal de la convention de l’UNESCO

67
Diversité des expressions culturelles : Le Burkina Faso prépare l’élaboration du périodique quadriennal de la convention de l’UNESCO

Le ministère de la Culture a initié une rencontre d’échanges le vendredi 10 janvier 2020 à Ouagadougou avec les journalistes burkinabè. Cet atelier se tient au moment où le Burkina Faso se prépare à l’élaboration du 3e rapport périodique quadriennal de la convention de 2005 de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Les professionnels des médias sont appelés à apporter leurs contributions pour l’élaboration du rapport final.

Le Burkina Faso doit livrer son rapport quadriennal périodique dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de 2005 de l’UNESCO. Elle porte sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Le rapport doit être remis au plus tard le 30 avril 2020. Pour ce faire, la coordination de l’élaboration du 3e rapport a besoin des contributions de plusieurs entités dont les journalistes. C’est pourquoi le ministère de la culture a initié un atelier avec les professionnels des médias. C’est le secrétaire général du ministère de la Culture, Lassina Simporé, qui a présidé la cérémonie d’ouverture.


Il a souligné que l’objectif de l’atelier d’échanges est d’informer les journalistes sur la convention. Ce qui permettra, selon lui, de les impliquer en tant que partie prenante, en appui à l’équipe nationale chargée de la rédaction du rapport périodique. Pour que les hommes de média puissent mieux connaitre la convention de 2005 de l’UNESCO, une communication a été faite par l’expert Dieudonné Ouédraogo. Il a expliqué que la convention aide les gouvernements à concevoir et à mettre en œuvre des politiques qui soutiennent la création, la production, la distribution et l’accès à divers biens et services culturels.


L’expert a aussi révélé que la convention dispose d’un fonds. Il s’agit du Fonds international pour la diversité culturelle. Plus de 100 projets dont 44% venant d’Afrique ont déjà été financés. Dans les jours à venir, les médias seront donc appelés à apporter leurs contributions. Les journalistes l’ont bien compris. Ils se sont engagés à soutenir la réalisation du rapport. Ils ont toutefois demandé un appui du département de la culture, pour contribuer de façon efficiente à la mise en œuvre de la convention 2005 de l’Unesco. Après les hommes de média, c’est auprès de la société civile que le plaidoyer a continué.

Dimitri OUEDRAOGO

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici