Direction générale des impôts : Une nouvelle Direction des moyennes entreprises pour optimiser les recettes fiscales

133
Direction générale des impôts : Une nouvelle Direction des moyennes entreprises pour optimiser les recettes fiscales

La troisième Direction des moyennes entreprises du Centre-III (DME-CIII), située sur la route de Kamboinsé, a été officiellement inaugurée dans la matinée du vendredi, 15 mai 2020, à Ouagadougou. Le directeur général des impôts, Moumouni Lougué, a présidé la cérémonie en présence du maire de l’arrondissement N°9, des autorités religieuses et de nombreux autres invités.

A partir du lundi, 18 mai 2020, il sera possible de payer ses impôts à la Direction des moyennes entreprises du Centre-III (DME-CIII). Cette nouvelle infrastructure a officiellement ouvert ses portes sur un immeuble R+3, le vendredi 15 mai 2020, à Ouagadougou. Elle couvre les arrondissements N°2, 3, 4, 8 et 9 de la commune de Ouagadougou, et les communes rurales de Pabré et de Tanghin-Dassouri.

Daouda Kirakoya DG des moyennes entreprises du Centre-III (DME-CIII)

Ainsi, les contribuables des entreprises dont le chiffre d’affaires annuel est compris entre 50 millions et 1 milliards de F CFA pourront y payer leurs impôts. Selon le premier responsable, cette direction a un portefeuille de 1 308 contribuables au total. Sur les 1 308, seulement 700 contribuables font des déclarations régulièrement. « Les autres, nous allons identifier leur situation très bientôt », poursuit Daouda Kirakoya.

Coupure du ruban (le DGI au centre)

Cette ouverture était l’occasion pour le DME-CIII d’expliquer l’architecture du nouveau joyau. « La nouvelle direction comporte une quarantaine de bureaux, parce que nous devons en plein régime atteindre 108 agents. Il y a de grands bureaux, des petits bureaux et des moyens bureaux également », a-t-il noté. Le directeur général des impôts, Moumouni Lougué, a, quant à lui, situé l’enjeu de l’ouverture d’une troisième DME-CIII.

« C’est pour renforcer l’administration des contribuables, déconcentrer l’administration et faire en sorte que tous les contribuables puissent payer leurs impôts sans beaucoup d’entraves. C’est la raison essentielle. C’est aussi pour une meilleure gestion des impôts », a-t-il signifié. Les attentes sont nombreuses avant le démarrage effectif des prestations des impôts. La DGI, depuis son premier plan stratégique, a inscrit au centre de ses préoccupations la satisfaction des contribuables.

Visite des locaux

L’assiette fiscale…

Ainsi, il s’agira d’abord de satisfaire les contribuables et ensuite améliorer les recettes fiscales. Mais pour l’instant, les prévisions assignées à cette nouvelle direction n’ont pas été dévoilées car au niveau du budget de l’Etat, il y a une loi de finance rectificative qui doit incessamment être votée pour revoir à la baisse les prévisions budgétaires, en plus de la récession économique suite au Covid-19. « Nous attendons tout cela avant d’assigner la prévision à la DME-CIII », dira M. Lougué. Autre son de cloche chez le DME-CIII : « Concernant les prévisions, il y aura un basculement à partir du week-end puisque notre portefeuille, c’est 1 308. Lorsqu’on va basculer, on va savoir exactement le nombre effectif. Et à partir de ce moment, les 92 milliards de F CFA qui doivent être répartis entre les trois directions (la DME-CIII est une scission deux directions) se feront en fonction du potentiel de chacune ».

5-L’entrée du guichet

Le DME-CIII annonce des innovations

Le DGI attend de la nouvelle direction des innovations pour se distinguer des autres DME. Dans la présentation, M. Kirakoya a montré qu’il fait preuve d’imagination et de novation. « Toute l’équipe de DME-CIII est prête. Parce que nous avons eu un peu de temps. Le temps de l’aménagement du bâtiment. Nous avons élaboré notre programme d’activités et notre plan d’actions opérationnelles avec beaucoup d’innovation. La première innovation, c’est le rehaussement de la qualité du service rendu. Nous allons faire en sorte que le service rendu aux contribuables soit de meilleure qualité. Ensuite, la gestion du portefeuille des contribuables. Là également nous voulons que cela soit très bien fait. Parce que vous pouvez avoir des contribuables qui se déplacent sans qu’on ne se rende compte. Nous allons fidéliser de telle sorte que si vous vous déplacez, qu’on puisse savoir que vous n’êtes plus dans notre zone d’action et qu’on vous remette à la direction compétente pour vous gérer. Il y a également d’autres éléments que les contribuables constateront dès qu’ils vont arriver chez nous ici dès lundi », a-t-il relevé.

Pour rappel, l’immeuble abritant la nouvelle DME-CIII est loué par l’Etat. Il a nécessité une réfection qui a coûté 200 millions de F CFA au bailleur.

Aïssata Laure G. Sidibé

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici