DG de écurité pénitentiaire : L’inspecteur, Geoffroy Yogo prend les commandes

84

Nommé lors du Conseil des ministres du 9 mars 2017, l’inspecteur de sécurité pénitentiaire, Geoffroy Yogo, a été officiellement installé dans ses fonctions de directeur général de la Garde de sécurité pénitentiaire (GSP), le mardi 11 avril 2017 à Ouagadougou.
Auparavant, conseiller technique du ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Gardes des sceaux, l’inspecteur de sécurité pénitentiaire, Geoffroy Yogo, a pris la tête de la direction générale de la Garde de sécurité pénitentiaire (GSP). Et c’est le ministre en charge de la justice, René Bagoro, qui a procédé à son installation dans la soirée du mardi 11 avril 2017 à Ouagadougou. La haute hiérarchie militaire et paramilitaire a pris part à la cérémonie de passation de commandement. Au niveau du gouvernement, outre le ministre de la Justice, celui de l’Energie, Pr Alfa Omar Dissa, a marqué sa présence à cette cérémonie solennelle. En remplaçant  Honoré Grégoire Karambéry à cette fonction, le nouveau directeur général a, d’abord, exprimé sa reconnaissance au chef de l’Etat ainsi qu’aux membres du gouvernement pour l’avoir porté à la tête de la GSP. L’inspecteur Yogo a également manifesté sa détermination à relever les défis qui s’imposeront à lui dans la réussite de sa mission. Ces défis sont nombreux. Et le premier défi majeur pour le nouveau chef des GSP, est la question des établissements pénitentiaires. «Nos établissements pénitentiaires ne sont pas conformes aux normes recommandées par les structures internationales et nous travaillerons à trouver des réponses à ces recommandations», a-t-il relevé. Le second défi qui est lié au premier, est le problème de la surpopulation carcérale. En effet, la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) qui a une capacité d’accueil de 600 places, héberge environ 2000 détenus, a reconnu M. Yogo. Et il entend s’investir pour que cette  question trouve une solution. Enfin, la formation du personnel est l’autre volet de ses défis majeurs. Prenant les rênes des GSP à un moment où les grèves font l’actualité, M. Yogo a rassuré ses collègues. «Je voudrais vous rassurer de ma volonté d’établir un dialogue constant et franc avec vous à travers vos structures faîtières de lutte pour de meilleures conditions de vie et de travail. C’est pourquoi j’entends rencontrer très prochainement le syndicat national de la GSP pour l’instauration d’un cadre de dialogue permanent en vue de résorber ensemble les revendications d’ordre syndical qui pourraient se poser», a-t-il lancé. L’inspecteur de sécurité pénitentiaire, Geoffroy Yogo, est titulaire de plusieurs diplômes dont le dernier est une Maîtrise de droit public en 2010 à l’université de Nantes en France.
Marou Sawadogo
(Collaborateur)

sidwaya.bf