Développement local : Un nouveau projet pour appuyer les collectivités territoriales

145
Développement local : Un nouveau projet pour appuyer les collectivités territoriales

Ce jeudi 2 mai 2019, Dédougou, chef-lieu de la région de la Boucle du Mouhoun, a abrité le lancement du Projet d’appui à la participation citoyenne, à la décentralisation et au développement local (PAPCiDDeL). D’un coût total de 1 460 575 500 F CFA, le projet s’étalera sur la période 2019-2021 et couvrira 20 communes de la région. La cérémonie a été présidée par la ministre déléguée chargée de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Madiara Sagnon née Sou.

Dans la matinée du jeudi 2 mai 2019, les porteurs du Projet d’appui à la participation citoyenne, à la décentralisation et au développement local (PAPCiDDeL) se sont retrouvés dans la salle de conférence du Conseil régional de la Boucle du Mouhoun pour l’atelier de lancement dudit projet.

La rencontre a connu la participation d’une cinquante de personnes venues entre autres des collectivités territoriales, des services techniques déconcentrés, de la société civile, du PNUD et l’ambassade du Grand-Duché du Luxembourg. La cérémonie a été ponctuée par des allocutions.


Ainsi, dans son mot, le maire de la commune de Dédougou, Karim Kondé, a souhaité la bienvenue à tous les participants et particulièrement aux membres du gouvernement.

Le représentant du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Dieudonné B. Kini, a rappelé que sa structure ambitionne d’aider les pays à instaurer un développement durable en éliminant la pauvreté sous toutes ses formes et dans toutes ses dimensions. Dans le cadre de ce projet, le PNUD se fixe comme objectif général d’accompagner les collectivités territoriales ciblées à améliorer leurs performances en matière de réduction de la pauvreté.


Prévu pour s’exécuter de 2019 à 2021, le PAPCiDDeL va mobiliser environ un milliard et demi de francs FCA pour lutter contre la pauvreté qui touche 40,1% de la population du Burkina et particulièrement 47,5 % de la population en milieu rural. Le principal bailleur de fonds est le Grand-Duché de Luxembourg avec un montant de 1 500 000 euros, soit 983 935 500 F CFA. Le PNUD accompagne le projet à hauteur de 500 000 dollars, soit environ 300 000 000 F CFA. La part du gouvernement burkinabè pour financer le PAPCiDDeL s’élève à 176 640 000 F CFA.


Le lancement du projet a connu la présence de plusieurs ministres dont la présidente de la cérémonie, la ministre déléguée en charge de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Madiara Sagnon née Sou.

Dans sa prise de parole, elle a remercié les bailleurs de fonds que sont le Grand-Duché de Luxembourg et le PNUD. Pour la ministre, grâce à ce projet, « les collectivités seront dotées d’outils et de capacités de mobilisation de ressources tant au niveau interne qu’externe. Ce projet va permettre d’améliorer le fonctionnement de l’administration locale au profit des populations par la délivrance de services de qualité. Il va permettre l’implication du principe de bonne gouvernance, la transparence, l’équité… ».


Après la cérémonie de lancement, les participants ont adopté les orientations du projet. Les travaux se sont déroulées en plénière et en groupes.


Au sortir de l’atelier, les participants se sont dit confiants que le PAPCiDDeL contribuera à la consolidation de la décentralisation au Burkina Faso et à l’amélioration des conditions de vie des populations du pays en général et celles de la région de la Boucle du Mouhoun en particulier.

D.LAWALI

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici