Développement local : L’arrondissement 10 de Ouagadougou fait appel à ses personnes ressources

110
Développement local : L’arrondissement 10 de Ouagadougou fait appel à ses personnes ressources

Le Conseil municipal de l’arrondissement 10 de Ouagadougou s’est doté d’un Comité de personnes ressources (COPERE). Au cours d’une assemblée générale tenue ce 15 juin 2019, les premiers responsables de l’arrondissement ont présenté les grands axes du COPERE et le statut légal régissant sa création.

Le Comité des personnes ressources (COPERE) est la trouvaille du Conseil municipal de l’arrondissement 10 de Ouagadougou pour booster le développement de la circonscription. « Toutes les personnes susceptibles d’accompagner techniquement, financièrement et matériellement la mise en œuvre des actions de développement dans l’arrondissement » peuvent adhérer au COPERE de l’arrondissement.

Autorités coutumières, religieuses et personnes de différentes catégories sociales étaient présentes à cette assemblée générale marquant le début des activités du COPERE. Ce fut une séance d’explication du bien-fondé de la mise en place du comité et de la stratégie de mobilisation des ressources pour l’exécution des projets de développement. En résumé, il s’agira de mettre à profit les expériences et le carnet d’adresses des différentes composantes de l’arrondissement. Aussi, « nous voulons montrer que c’est possible de mobiliser les citoyens autour de leur propre développement », a justifié Jérémie Sawadogo, maire de l’arrondissement 10 de Ouagadougou.

Jérémie Sawadogo, maire de l’arrondissement 10 de Ouagadougou

Selon ses dires, l’initiative est portée par l’ensemble du Conseil municipal de l’arrondissement 10 de Ouagadougou, composé de quatre partis politiques : le CDP, le MPP, l’ODT et l’UPC. Toutefois, « le comité des personnes ressources est apolitique et n’intervient que dans le développement », a tenu à préciser le maire.

Le COPERE entend mener quinze projets de développement. Ces projets portent notamment sur la question de la pré-collecte des déchets solides ménagers et la construction d’infrastructures socio-économiques.

Les poubelles marquant la mise en oeuvre du projet de pré-collecte des ordures ménagères présentées à l’occasion de l’AG

Concurrence avec les sociétés de ramassage d’ordures ?

L’un des projets-phares de ce comité est la pré-collecte des ordures solides ménagères. Et ce projet soulève déjà la polémique au point où des voix s’élèvent pour dénoncer une tentative de l’arrondissement mettre au chômage environ 2 000 femmes. Jérémie Sawadogo se défend. Pour lui, il s’agit d’un projet d’amélioration du processus de collecte des ordures ménagères par la réduction du coût des poubelles et la mise en place d’une équipe pérenne de collecte, dotée de moyens.

Une vue des participants à l’AG du COPERE

En attendant l’entrée en vigueur du statut par une adoption du Conseil d’arrondissement, l’adhésion au COPERE est volontaire, selon son statut. Les personnes résidant dans l’arrondissement ou y ayant des intérêts socio-économiques peuvent être membres. Son mandat prendra toutefois fin avec celui du Conseil d’arrondissement.

Mariam Ouédraogo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici