Développement au Burkina : Neuf entreprises communautaires bénéficient de subventions de l’USADF

28
Développement au Burkina : Neuf entreprises communautaires bénéficient de  subventions de l’USADF

La Fondation des Etats-Unis pour le développement de l’Afrique (USADF), dans le cadre de ses missions d’appui aux coopératives, a procédé, ce jeudi 8 août 2019, à Ouagadougou à une signature d’accords de subvention avec neuf entreprises communautaires burkinabè. 768 393 929 de FCFA, c’est le montant des subventions accordées à neuf entreprises et coopératives burkinabè pour renforcer leur capacité entrepreneuriale dans le sens d’accroitre leurs revenus.

Permettre aux entreprises africaines d’améliorer les moyens de subsistance dans leurs communautés pauvres et vulnérables. C’est dans cet objectif que la Fondation des Etats-Unis pour le développement de l’Afrique (USADF) a signé des accords de subvention à hauteur de 768 393 929 de FCFA avec neuf entreprises et coopératives burkinabè pour renforcer leur capacité de production.

L’USADF cible en priorité les petits producteurs, les coopératives et organisations qui initient et mettent en œuvre des projets. Ces types d’entreprises pour la plupart qui ont besoin de soutien pour renforcer leurs capacités bénéficient de l’USADF, des soutiens pour être plus aptes et compétitifs sur le marché. Le mode opératoire de l’USADF s’appuie sur le principe de la subvention et de l’assistance pour leur permettre de grandir.

Remise des documents de la convention aux bénéficiaires.

Dans une première phase, elle va octroyer environ 55 millions de FCFA aux organisations bénéficiaires qui nécessitent encore un premier niveau de renforcement de capacités et dans une seconde phase, 110 millions de FCFA aux organisations qui sont mieux structurées pour accroitre leur capacité de production. « L’engagement des partenaires américains dans les années à venir pour les populations vulnérables sera renforcé au regard des résultats engrangés », a soutenu l’ambassadeur des Etats-Unis au Burkina, Andrew Young.

L’ambassadeur des Etats Unis Andrew Young

Les organisations soutenues pour développer leurs projets sont entre autres la coopérative Allawone (embouche bovine), la coopérative Tew Maalo (production vente de maïs) , l’union provinciale « Akili Ten Ni Saaba » ( production, vente de gingembre), la fédération Nununa ( production vente de beurre de karité) le groupement Koountalé, des étuveuses de riz de Sampèma, la coopérative Iblékufa, Yaimougan, Yetenydio et Banahikorosso Gnazein de producteurs de noix de cajou, la coopérative Mitiri des jeunes producteurs de riz de Bagré, la coopérative agricole de Niassan et Green Engeneering.

Parmi les bénéficiaires de l’USADF au titre de l’année 2019, on dénombre 83, 96% de femmes. L’estimation du chiffre d’affaires des bénéficiaires pour les années à venir est de 5 milliards. Pour Aminata Ouattara, productrice d’anacarde à Banfora et bénéficiaire, « ce soutien va leur permettre d’augmenter le volume annuel de la production. Avant l’appui, notre chiffre tournait autour de 90 millions de FCFA par an maintenant avec le soutien nous comptons aller à 146 millions de FCFA et contribuer à diminuer le chômage ».

L’ambassadeur des Etats Unis Andrew Young

En plus de soutien financier, l’USADF apporte également de l’assistance technique à travers le cabinet d’Ingénierie et de conseil en développement d’entreprises(ICDE). Il assure la faisabilité des projets et surtout de leur rentabilité.

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Enseignement supérieur représentant le ministre de l’Agriculture, Urbain Ibrahim Coulidiati, tout en félicitant l’USADF pour le travail effectué sur le terrain, souhaite que ce partenariat « puisse permettre de promouvoir le développement et la viabilité des organisations d’agricultures, des microentreprises afin d’accroitre leur compétitivité sur les marchés internationaux notamment dans le cadre de la loi AGOA ».

Le ministre Urbain Coulidiati représentant le ministre de l’Agriculture

Les investissements d’USADF au Burkina ont permis de créer plus de 60 000 emplois directs, d’augmenter les revenus et d’améliorer les conditions de vie de plus de 300 000 personnes. Ce qui contribue globalement au bien-être et au renforcement de la résilience des communautés.

En rappel, le programme de l’USADF intervient depuis 2009 au Burkina Faso. Ce qui a permis d’investir environ plus de 5,5 milliards avec 4 565 000 000 FCFA octroyés directement à des coopératives, des groupements, des unions et des associations sur le territoire national.

Issoufou Ouédraogo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici