Deuxième Programme national de Gestion des Terroirs (PNGT2) : Le Président du Faso remet des conventions de la 3e phase aux collectivités territoriales

119

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a présidé, le samedi 17 juin 20117 à Manga, chef-lieu la région du Centre-Sud, la cérémonie de remise de conventions de co-financement des investissements 2017 de la 3e phase du deuxième Programme national de Gestion des Terroirs (PNGT 2-3). Cette cérémonie a été aussi l’occasion pour le chef de l’Etat de procéder au lancement officiel de l’opération de distribution des intrants et matériels agricoles aux producteurs pour la campagne agricole 2017-2018.

Le montant total de l’enveloppe s’élève à environ 33 milliards de francs CFA, soit 14 milliards pour le financement des investissements des collectivités territoriales (12 milliards aux communes rurales et 2 milliards aux régions) et 19 milliards pour les intrants et les matériels agricoles au titre de la campagne agricole 2017-2018 de production en saison humide.

La remise des conventions de co-financement aux communes rurales et aux régions vise à encourager et à galvaniser l’ensemble des acteurs du développement local dans la réalisation de leurs plans locaux de développement qui s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES).

Les investissements des 13 régions et 302 communes rurales sont relatifs entre autres, à la conservation des eaux et des sols, à la réalisation d’infrastructures hydrauliques et d’assainissement, à la construction d’infrastructures marchandes, d’éducation, de santé, à l’installation d’éclairages solaires, etc.

Quant aux appuis en intrants et équipements au monde rural, ils devraient permettre, selon le Ministre en charge de l’Agriculture, Monsieur Jacob OUEDRAOGO, « l’atteinte des objectifs de production que nous nous sommes fixés à savoir produire 5,2 millions de tonnes de céréales, 1,5 millions de tonnes de cultures de rente dont 800 000 tonnes de coton, 980 000 tonnes d’autres cultures constituées essentiellement de niébé et de tubercules, 1 890 000 tonnes de productions maraichères ».

Le Ministre Jacob OUEDRAOGO a saisi l’occasion pour renouveler ses remerciements aux nombreux partenaires au développement, notamment la Banque mondiale, le Fonds pour l’Environnement mondial et l’ensemble des acteurs du monde rural.

Le représentant-résident de la Banque mondiale au Burkina Faso, Monsieur Cheick KANTE (chef de file des bailleurs de fonds du PNGT), s’est réjoui des résultats engrangés et a salué la démarche inclusive et participative adoptée par le PNGT2 dans l’élaboration des plans locaux de développement des collectivités. Il a annoncé à l’occasion, l’allocation supplémentaire d’une enveloppe de 36 milliards de F CFA au bénéfice du Programme d’Appui aux Collectivités territoriales (PACT) afin de l’étendre à l’ensemble des 13 régions du Burkina Faso. Monsieur KANTE a renouvelé la disponibilité de son institution à « accompagner le Burkina Faso dans toutes ses priorités de développement » et invité les autres Partenaires techniques et financiers à se joindre à la dynamique.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Bayiri.com