Déplacés de Yirgou : Le gouvernement apporte une aide de plus de 239 millions de F CFA

73

La ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille, accompagnée de son homologue de la sécurité, a effectué une visite des sites d’hébergements des déplacés liés aux attaques terroristes et des affrontements de Yirgou. Cette visite est intervenue le samedi 12 janvier 2019.

Les attaques et menaces terroristes qu’enregistre le Burkina Faso depuis janvier 2016 ont entrainé des déplacements massifs de population, notamment dans les régions du Sahel, du Centre-Nord et du Nord. Le conflit de Yirgou est venu aggraver le contexte humanitaire des deux régions que sont celle du Centre-Nord et celle du Sahel qui faisaient face à des mouvements massifs de populations fuyant les attaques et les menaces terroristes.

6.484 personnes se sont déplacées depuis les évènements de Yirgou,  a dit le ministre de la solidarité nationale.  « En vue d’une gestion efficace des personnes déplacées liées au conflit intercommunautaire de Yirgou, l’approche adoptée consiste à organiser le regroupement de tous les déplacés de la région du Centre-Nord sur le site aménagé de Barsalgho. Les moyens logistiques ont été mobilisés par le Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille pour assurer le transport effectif de tous les déplacés de Pensa et Dablo, vers le camp de Barsalgho », a souligné la ministre Laurence Marchal.

« Depuis ces affrontements, le gouvernement a mené des actions pour venir en aide à ces personnes en difficultés »,  a soutenu la ministre. Au nombre de ces actions, l’on peut citer la mise en place de ces centres et l’accompagnement de ces déplacés. Sur le plan sanitaire et sécuritaire, la ministre se dit satisfaite : « Je suis satisfaite de l’accompagnement sanitaire et phychologique dont les déplacés ont bénéficié».

Au total, neuf sites vont être aménagés pour accueillir les déplacés suite aux évènements de Yirgou. Ces sites seront implantés à Barsalgho, Baobokin, Namissigma, Kanrgo, Pissila, Sabcé, Kelbo, Arbinda et à Djibo. Plus de 239 millions de de F CFA ont été mobilisés par le gouvernement allant dans le cadre du soutien à ces personnes déplacées, a révélé le ministère de la femme.

Basile SAMA (stagiaire)

Burkina 24

Burkina24.com