Cryptomonnaie : « KAMA KOLO » ou l’audace burkinabè

267

Cryptomonnaie : « KAMA KOLO » ou l’audace burkinabè

C’est un secret de polichinelle. Les opportunités du trading sur le marché du Forex, le marché international d’échange de devises étrangères, ne sont plus à démontrer. Ancien cadre de banque et parrain de GLOBUMI, Pierre Claver Damiba est convaincu qu’investir dans le marché des changes, « c’est faire le bon choix car le rendement est élevé ». Et pour réussir dans ce marché, l’intégrité morale et la prudence doivent être de mise. Depuis deux ans ces deux qualités font partie de l’ADN de GLOBUMI, convaincue que les populations doivent être acteurs et non spectateurs dans la marche du monde. Aujourd’hui, la société qui entre dans une nouvelle phase de son évolution ambitionne être une structure innovante spécialisée dans la levée des fonds. D’où son intérêt pour la cryptomonnaie, une révolution qui fait ses premiers pas en Afrique.

Cryptomonnaie : « KAMA KOLO » ou l’audace burkinabè
Prestation de l’artiste musicien Imilo Lechanceux

La cryptomonnaie est une monnaie virtuelle, alternative, qui a officiellement vu le jour en 2009, au lendemain de la crise économique de 2008. Fascinés par cette monnaie dont les transferts seraient rapides, illimités, sans risque de piratage, Bill Gates, Mark Zückerberg et Richard Branson, trois fortunes mondiales, ont fait un investissement total d’un milliard de dollars dans les cryptomonnaies.
Au début, le Bitcoin, première cryptomonnaie, avait une valeur initiale de 0,001 dollar mais aujourd’hui, elle est de 6 500 dollars. Il existe officiellement plus de 1 600 cryptomonnaies au monde parmi lesquelles Ethereum, ripple, litecoin, cardano, monero, etc. Celle que s’apprête à lancer GLOBUMI a été baptisée « KAMA KOLO ».

Lever 50 millions de dollars

Cryptomonnaie : « KAMA KOLO » ou l’audace burkinabè
Ipolite B. Sombié, directeur général de GLOBUMI

« Aller sur le marché boursier des cryptomonnaies pour pouvoir lever des fonds, nous sommes capables de le faire. Lever 50 millions de dollars, nous pensons que c’est possible de le faire. Si nous arrivons à le faire, cette monnaie va rester sur le marché et ce sont les spéculateurs sur le plan international qui pourront spéculer sur cette monnaie-là », a expliqué le directeur général de GLOBUMI, Ipolite B. Sombié.
A l’en croire, les jetons seront émis premièrement à travers un premier bloc. « Selon nos prévisions, le taux minimum que les investisseurs pourront avoir au bout de 18 mois, c’est 300% et le taux maximum de 3000% ».

« Bâtir une place boursière pour l’Afrique »

Cryptomonnaie : « KAMA KOLO » ou l’audace burkinabèLa valeur du KAMA KOLO (KK) selon les premiers responsables de GLOBUMI sera égale à 0,007 euro. Et cette monnaie, dont le lancement est prévu à partir du 1er août 2018, sera convertible en F CFA et en euro. Pour permettre à ces clients d’approfondir leurs connaissances sur les enjeux de « KAMA KOLO », la société a annoncé qu’elle compte organiser des séances de présentation tous les samedi au nouveau siège de la société, sis au quartier Ouaga 2000.

« Il y a plus d’une personne qui nous attendent au tournant, nous allons aller très loin », a lancé Solomane Diallo, directeur administratif et financier de GLOBUMI, qui a partagé le rêve de la société « Bâtir une place boursière pour l’Afrique ».

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Lefaso.net