Crise au Togo: Faure Gnassingbé annule le sommet de l’OIF

50

Prévue pour se tenir du 24 au 26 novembre 2017, la Conférence des ministres de la Francophonie (CMF) n’aura finalement pas lieu.

Dans un communiqué rendu public ce lundi 23 octobre, le gouvernement indique sans raison majeure que « la Conférence ministérielle de la Francophonie ne pourra plus se tenir à Lomé du 24 au 26 novembre prochain comme initialement prévu. »

Mais il est clair que la situation sociopolitique qui prévaut actuellement dans le pays en est pour quelque chose. Car, après le Sommet Israël-Afrique qui en a payé les frais, c’est au tour de celui de l’OIF. Un grand revers pour le régime de Faure Gnassingbé qui tentait par tous les moyens de conserver ce sommet pour redorer son image ternie par deux mois de manifestation de l’opposition.

Une deuxième victoire pour l’opposant Tikpi Salifou Atchadam, murmure-t-on dans les rangs de l’opposition.

À Lomé, le climat reste tendu avec le mois de novembre qui s’annonce mouvementé. L’opposition qui réclame toujours le retour à la constitution de 1992 appelle à trois jours de manifestations simultanées, les 7, 8 et 9 novembre prochain.

CamerounWeb.com