Crise au CDP : L’avis de Sylvain Ouédraogo

40

Ceci est une opinion d’un citoyen sur la crise au Congrès pour la démocratie et le progrès (CP).

Les électeurs burkinabè seront appelés dans les urnes en fin d’année 2020 pour élire le Président du Faso. À plus de 15 mois de cette période fatidique, les différents partis politiques notamment les formations les plus représentatives s’activent pour le choix de leurs candidats à la magistrature suprême. Cette actualité politique a lieu à un moment crucial où notre pays est confronté à une crise multidimensionnelle sans précédent.

La situation de chaos que vit le Burkina Faso trouve son sens fondamental dans le manque de vision adapté d’un personnel politique qui dirige le pays depuis plus de trois décennies. Ce personnel politique vieillissant sclérosé est en passe de refaire encore surface pour la présidentielle de 2020.

Il y’a donc péril à la demeure. La gestion du pays devrait être confiée aujourd’hui à une nouvelle ressource humaine politique très avertie sur les défis nouveaux au Burkina Faso. Nous tenons à saluer à sa juste valeur le travail titanesque abattu par des jeunes à la tête de plusieurs partis politiques importants.

 Le cas le plus illustratif et significatif est celui de Eddie komboigo, Jeune président du CDP, élu à tête du parti en 2018. Depuis son accession à la tête du CDP, nous assistons à un rajeunissement profond du personnel politique au sein de ce parti. Beaucoup de jeunes brillants, non comptables de la gestion du pays sur la cinquante d’année passée a désormais droit au chapitre.

Le changement politique aujourd’hui tant souhaité par les populations ne saurait être effectif si un changement générationnel dans la gestion des affaires du pays n’est pas une réalité. Il appartenait aussi de trouver le juste milieu afin de permettre à l’ancienne génération, pétris d’expérience, de continuer à accompagner la nouvelle génération.

Cette donne a largement été magnifiée par Eddie komboigo au sein du CDP à tel enseigne qu’aujourd’hui anciens jeunes travaillent en parfaite symbiose afin de porter le parti à la victoire à la présidentielle 2020. Dans la nouvelle offre politique pour la présidentielle à venir, il serait opportun que des gigas partis comme le CDP et le MPP optent à promouvoir une candidature jeune afin de matérialiser leurs ruptures avec les anciennes tares dans la gestion passée du pays. Voilà contre toute attente, depuis plusieurs mois une cohorte de vieux politiciens au sein de l’ancien parti au pouvoir travaille à liquider le CDP afin d’assouvir des desseins inavoués. Dans la dynamique de passer outre les textes du CDP par un forcing afin d’imposer la candidature de Kadre Désire Ouedraogo, ces vieux politiciens sabotent au grand jour le fondement du CDP. Ce groupuscule de réactionnaires pour atteindre leur objectif lugubre se réfugie dans un verbiage sur leur volonté fallacieuse de faire respecter les textes du CDP.

En vérité, ces derniers de connivence avec leurs camarades d’âge au MPP, parti au pouvoir, visent à empêcher le CDP de se doter d’un candidat d’envergure national afin de parvenir au changement à la tête de l’État à la présidentielle de 2020.

Quel ignoble projet ! Nous restons convaincus que le CDP sous la férule de son président Eddie komboigo travaillera à faire échouer le sombre projet de liquidation du CDP avant la présidentielle prochaine.

Dans tous les cas, il est impératif pour les jeunes Burkinabè de rester totalement engagés pour le renouvellement de la ressource humaine politique afin d’apporter une nouvelle vision dans la gestion du pays. De la capacité du peuple burkinabè à réussir la transition politique générationnelle dépend l’avenir du pays. Nous appelons donc l’ensemble des patriotes et la jeunesse Burkinabè dans toute sa diversité à porter des candidats jeunes novateurs à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso.

Burkina Faso, le 21 juin 2019

Mouvement Citoyen pour la Démocratie (MCD)

Sylvain Ouedraogo

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici