Crise à l’hotel Sopatel Silmandé : Enfin un consensus entre employés et patronat

16

L’Unité d’action syndicale (UAS) a animé une conférence de presse, le mercredi 11 octobre 2017 à Ouagadougou, sur l’évolution de la situation des employés de l’hôtel Sopatel Silmandé. Une sortie de crise se profile à l’horizon,selon le syndicat.

Après 5 mois d’arrêt de travail, les employés de l’hôtel Sopatel Silmandé devraient reprendre le service le jeudi 12 octobre 2017 à la suite d’un consensus entre le patronat et les employés. L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse animée par les responsables de l’Unité d’action syndicale (UAS) dans la soirée du mercredi 11 octobre 2017, à Ouagadougou. Lors du licenciement des travailleurs, de nombreuses négociations avaient été initiées pour leur reprise sans gain de cause, selon le porte-parole de l’UAS, Bassolma Bazié. C’est à l’issue de cette situation que le syndicat a décidé de défendre les travailleurs. Selon Bassolma Bazié, la correspondance du  ministre en charge du tourisme le 19 mai 2017, invitant à réintégrer les travailleurs a été piétinée  et  la décision de la direction régionale du travail  n’ont pas été prise en compte. Il a souligné que le Burkina Faso n’est pas un pays d’esclavagistes où on viole les lois. Le délégué syndical adjoint des travailleurs, Rimwaya Gaston Kéré,  a  donné les raisons qui les encourage à reprendre le travail : « Ce qui nous motive à reprendre le travail, c’est déjà l’attitude collaborative du patronat et toutes les bonnes volontés qui se sont montrées solidaires à notre endroit.Il a  indiqué  que même si toutes les conditions n’ont pas été respectées, la reprise du travail est déjà un pas en avant.

Rachid OUEDRAOGO
(Stagiaire)

sidwaya.bf