Crise à l’arrondissement N°3 : Des habitants ont organisé un sit-in

57

Crise à l’arrondissement N°3 : Des habitants ont organisé un sit-in

Ce samedi 8 avril 2017, les habitants de Tampouy ont pris d’assaut la mairie de l’arrondissement N°3 de Ouagadougou. Ceci, pour exprimer une nième fois, leur mécontentement face à l’agissement des conseillers signataires de la motion de défiance à l’encontre du maire Raïnatou Sawadogo. « Nous ne sommes pas pour un parti politique parce qu’à nos yeux, ils sont tous égaux. Nous défendons simplement la cause de la mairie qui très souvent est source de conflits », précise le représentant du représentant des jeunes, Alain Oumsaoré.

Ainsi, banderoles au front ou au bras, les manifestants scandaient des slogans hostiles tels que « conseillers voleurs, abat », « conseillers mercenaires, abat ». Avant de dire en chœur, « Raïnatou n’est pas une voleuse, jamais jamais. C’est pourquoi, nous l’a suivons, démocratie ! ».

La population exige des autorités qu’elle puisse achever son mandant de cinq ans. « Elle a été élue il y a seulement neuf mois, et on ne peut pas comprendre que pour une histoire de corruption ou de vol, qui d’ailleurs est fausse, des gens souhaitent son départ », a martelé Alain Oumsaoré. Pour lui, ces derniers sont contre l’émancipation de la femme. Toute chose qui l’amène à dire que : « Si c’était un homme, je ne crois pas qu’on allait souhaiter son départ ».

Crise à l’arrondissement N°3 : Des habitants ont organisé un sit-inLes manifestants menacent donc de continuer la lutte au cas où rien ne sera fait pour permettre à Raïnatou Sawadogo de conserver son fauteuil de maire de l’arrondissement N°3. Tout de suite, M. Oumsaoré lance un appel à la mobilisation et surtout invite la population à dire non à la corruption et à la manipulation à l’égard de la gente féminine. « Il y a des maires qui sont passés ici mais il n’y a jamais eu ce genre de problème. Ce n’est pas parce que c’est une femme qu’on doit lui rendre la tâche pénible », soutient-il. Résolument engagé en faveur de madame le Maire, il prend son bâton de pèlerin : « Celui qui va vouloir prendre sa place dans notre arrondissement va devoir aller se loger à la mairie centrale de Ouagadougou ».

Quant à la représentante des femmes, Alima Segda, elle a exprimé sa reconnaissance et sa gratitude aux manifestants, qui ont trouvé un créneau pour apporter leur soutien au maire Raïnatou Sawadogo. Elle a en outre, invité les autorités à accorder leurs violons afin de reprendre les chantiers du développement dans l’arrondissement.

En rappel, les conseillers reprochent au maire, le mauvais management des affaires publiques, la mauvaise gestion du recrutement pour les travaux HIMO, l’opacité dans la gestion de l’arrondissement et le manque de considération à l’égard des conseillers. La mauvaise gestion du carburant, l’absence de comptes-rendus aux conseillers et l’enrichissement illicite font également partie des motifs avancés par ces derniers.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Lefaso.net