Côte d’Ivoire: Michel Gbagbo au cœur d’une nouvelle affaire judiciaire

47

« Michel Gbagbo comparaîtra devant le Tribunal correctionnel d’Abidjan Plateau où il est poursuivi pour s’être rendu complice (…) de divulgation de fausses nouvelles » a affirmé à l’AFP Me Ange Rodrigue Dadje.

M. Dadjé a souligné que Michel Gbagbo est poursuivi en même temps que le journaliste français Laurent Despas, directeur général du site d’information Koaci.com.

Ce procès annoncé à la mi-juin, avait été reporté à deux reprises, en raison d’un accord entre les avocats de M. Gbagbo et le parquet. L’absence du co-accusé Laurent Despas, « en France pour raison familiale » depuis le 6 juin a également motivé ce report.

Les deux hommes avaient été inculpés le 26 mai 2016, mais laissés en liberté par le procureur d’Abidjan, Richard Adou, à la suite d’une interview accordée par le fils Gbagbo à Koaci.com, publiée le 2 mai.

Dans cet entretien, Michel Gbagbo déclarait qu’ »à la date du 30 mars 2016, 250 personnes étaient encore détenues dans les prisons » ivoiriennes et que « 300 personnes (…) inculpées et placées sous mandat de dépôt depuis 2011 sont portées disparues ».

« Le parquet informe qu’il n’a été saisi d’aucun cas de disparition d’inculpés de la crise postélectorale », avait réagi M. Adou, critiquant les déclarations « sans fondement et mensongères » de Michel Gbagbo.

Michel, fils de l’ex-président Laurent Gbagbo issu d’un premier mariage avec une Française, avait été condamné le 10 mars 2015 à cinq ans d’emprisonnement pour « attentat à la sûreté de l’Etat », sans toutefois être écroué.

CamerounWeb.com