Côte d’Ivoire : Les mutins ouvrent les accès à Bouaké

104

Les militaires mutinés en Côte d’Ivoire ont ouvert ce 14 mai les accès à Bouaké qu’ils bloquaient. Mais ils affirment qu’ils ne déposent pas les armes, malgré un appel lancé  par de le chef d’état-major des armées. 

Le chef d’état-major des armées ivoiriennes, dans un communiqué,  a lancé un appel aux mutins de libérer les accès bloqués, de rejoindre les casernes et de déposer les armes, selon Abidjan.net.

Le premier point de l’appel a été respecté, rapporte l’AFP cité par Abidjan.net. Les corridors de Bouaké ont été rouverts, laissant passer au compte-goutte les camions. Mais les mutins continuent de tirer en l’air, refusant de déposer les armes et de rejoindre les rangs. Pour eux, ce qui compte, c’est « leur argent« .

L’état-major a aussi précisé qu’une opération militaire est en cours contre les soldats récalcitrants. Même si certains mutins, selon l’AFP, affirment qu’ils ne vont pas se battre, d’autres par contre se disent prêts au combat. 

«Nous, on est là. Un point c’est tout. En face, ils savent qui on est, qu’on sait combattre. Ouattara est arrivé au pouvoir grâce à nous. S’ils veulent un bain de sang ! On espère éviter mais on est là », a raconté un des mutins à l’AFP.

Les récents évènements ont fait au moins une vingtaine de blessés au sein des civils. Un ex-combattant a perdu la vie après avoir reçu des balles, ajoute Abidjan.net.

Burkina24

Burkina24.com