Coopération Burkina/Japon : 20 CEG prêts à servir

29

Course contre la montre ce lundi 24 septembre 2018 pour le Pr Stanislas Ouaro, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA). Tôt le matin, avec son équipe, et accompagné du représentant résident de l’Agence japonaise pour la coopération internationale au Burkina Faso (JICA), Kobayashi Takemichi, le ministre Ouaro était à Zam, département situé dans la province du Ganzourgou et dans la région du Plateau-Central. Le soir à 15 h à Ouagadougou, ils y étaient aussi pour visiter des infrastructures scolaires acquises grâce à la collaboration entre le Japon et le Burkina Faso.

21 milliards de F CFA. C’est le don reçu par le Burkina Faso du gouvernement japonais pour le projet de construction d’infrastructures éducatives. Ce projet a pour objectif de contribuer à accroître l’offre et améliorer la qualité de base à travers la réalisation d’infrastructures éducatives. Cinq régions du pays sont concernées par ce projet à savoir le Centre, le Centre nord, le Centre Ouest, le Centre sud et le Plateau central.

Coopération Burkina/Japon : 20 CEG prêts à servir
Pour le CEG de Wayen à Zam, « tout est fin prêt » selon le ministre Ouaro

Sur quatre sites visités dont un à Zam et trois à Ouagadougou, les Collèges d’enseignement général (CEG) sont composés chacun de 8 salles de classes, de bloc administratif, de bloc pédagogique, de bloc de latrines pour les professeurs, de bloc de latrines séparées pour élèves filles et garçons et d’une cuisine. A la suite des visites, le ministre Stanislas Ouaro rassure que tout est fin prêt pour une utilisation dès la rentrée 2018-2019. Pour l’heure, 20 CEG ont été finalisés, 41 autres et une (01) Ecole nationale des enseignants du primaire (ENEP) à Kaya sont attendus d’ici 2020.

« Nous avons visité le CEG de Zam, explique le ministre de l’éducation, tout est fin prêt, les tables bancs sont prêts et ils ont commencé même à recruter les élèves. Pour les différents CEG que nous avons visités au niveau de la capitale, ils sont tout à fait prêts et les équipements sont attendus pour que pour cette rentrée, les élèves puissent commencer les cours ».

Les bénéficiaires sont unanimes et saluent l’édification de ces structures au profit des élèves. C’est le cas de Harouna Ouédraogo, directeur du CEG de Kalgondin à Ouagadougou qui bénéficie de 8 nouvelles salles de classe même si, dit-il, toutes ne seront pas équipées cette année. Cette nouvelle infrastructure « va vraiment désengorger l’établissement qui était déjà bondé d’élèves. C’est un soulagement pour tous [parce qu’on] avait un bureau administratif qui était sous un arbre ». Pour ses doléances, Harouna Ouédraogo a sollicité plus d’enseignants pour son CEG dont la construction a débuté en juillet 2017.

Vidéo – Coopération Burkina/Japon : 41 CEG et une ENEP attendus d’ici 2020

Burkina 24

L’Agence japonaise pour la coopération internationale au Burkina Faso (JICA), bras financier de ce projet intervient au Burkina dans trois volets principaux. Il s’agit de l’éducation, de l’agriculture et de l’intégration régionale. A noter que le délai imparti pour ces constructions a été de 14 mois.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com