Coopération Burkina-AFD : 24 milliards de F CFA de pour améliorer l’accès à l’eau potable dans trois communes

44
Coopération Burkina-AFD : 24 milliards de F CFA de pour améliorer l’accès à l’eau potable dans trois communes

Le ministre en charge de l’Économie, Lassané Kaboré, a signé, le lundi 24 juin 2019, une convention de financement avec la directrice adjointe de l’Agence française de développement, Anne-Lise Reve. La convention, qui se chiffre à 37 millions d’euros, soit 24 milliards de F CFA, a été paraphée en présence de l’ambassadeur de la République française au Burkina Faso, Xavier Lapeyre de Cabanes.

« Je suis particulièrement satisfait d’accomplir un de mes derniers actes en tant qu’ambassadeur de la France au Burkina et dans ce domaine-ci ». Tels ont été les propos de Xavier Lapeyre de Cabanes à l’occasion de la signature de convention entre le ministère de l’Économie et l’Agence française de développement (AFD), le 24 juin 2019. Ce financement, d’une valeur de 37 millions d’euros dont 32 millions sous forme de prêt, est accordé au gouvernement burkinabè pour la réalisation du Programme d’investissement et de renforcement des capacités de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (PIRC/ONEA). Selon le diplomate français, le programme a pour objectif global d’améliorer l’accès à l’eau potable dans les communes de Bobo-Dioulasso, Ouahigouya et Séguénega.


Le ministre Lassané Kaboré ajoute que le programme va permettre à l’ONEA de réaliser des investissements structurants et prioritaires dans le domaine de l’accès à l’eau potable dans les communes bénéficiaires, sur la période 2019-2023. Plus concrètement, précise-t-il, il s’agira de réaliser, durant cette période, une station de potabilisation à l’aval du grand barrage, un poste de refoulement, une conduite d’adduction (environ 80 km) alimentant la ville de Ouahigouya, la commune de Séguénega et les villages environnants.


Aussi, il sera question de rénover et d’étendre les réseaux de distribution des deux villes. À cela s’ajoute les travaux de confortement du barrage et la mise en œuvre d’actions sous maîtrise d’ouvrage de l’ONEA, liées au Plan de gestion environnemental et social du barrage de Guitti (PGES).


Le programme est parti pour quatre ans (2019-2023) et permettra d’assurer une alimentation en eau continue pour 225 000 personnes dont 150 000 nouvellement raccordées et approvisionnées à Ouahigouya, selon le ministre de l’Économie.


Le Groupe agence française de développement est un établissement public présent dans 115 pays et les outre-mer français. Il met en œuvre la politique de la France en matière de développement et de solidarité internationale. Le groupe est composé de l’Agence française de développement (AFD) et sa filiale Proparco qui finance les acteurs privés. Selon l’AFD, les engagements financiers du groupe se sont élevés à 11,4 milliards de F CFA en 2018.

Etienne Lankoandé

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici