Convocation à Pau: « C’est une façon pour Macron d’humilier les présidents » africains (CFOP)

58

Les partis affiliés au Chef de file de l’opposition politique (CFOP) du Burkina dénoncent une manière, pour le président français Emmanuel Macron, en convoquant à Pau (sud-ouest de la France) les chefs d’État du G5 Sahel pour clarifier leur position sur la présence de la force Barkhane au Sahel, « d’humilier les présidents » africains parce que dans cette convocation, « la forme et le fond n’y sont pas ».

« Le contexte, la forme, et surtout le ton utilisé, font de cette convocation, empreinte de mépris, une insulte aux peuples des cinq pays concernés. C’est aussi une façon pour M. Macron d’humilier les présidents de ces pays qui, incapables d’organiser le combat contre les groupes terroristes qui menacent leurs pouvoirs, sont obligés de se soumettre « , a soutenu Adama Séré, président du RDEBF, qui a lu la déclaration liminaire du CFOP.

« S’il y avait le respect mutuel, il n’y a pas lieu qu’un chef d’État convoque un autre. Sous cet angle, nous disons que le président Kaboré ne devrait pas aller à cette convocation parce qu’aucune règle n’a été respectée », fustige M. Séré.

« Notre president, Roch Marc Christian Kaboré s’est empressé d’annoncer dès le lendemain qu’il irait en France pour répondre à cette convocation. Le comble est que les néo-panafricanistes du MPP (parti au pouvoir), les socialistes anti-impérialistes des partis alliés et les sankaristes qui participent au Gouvernement, sont bouche-bée pendant que le président du Faso s’en va à Canossa.

Comme le dit si bien, un proverbe de chez nous, si tu es parenté à la chèvre, tes larmes ne cesseront jamais de couler au marché », a regretté le président du RDEBF.

Minute.bf

Source : Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici