Concours Istic’slam 2019 : Augustin Sandwidi déclaré meilleur slameur

48
Concours Istic’slam 2019 : Augustin Sandwidi déclaré meilleur slameur

En prélude à la sortie de la 31e promotion de ses étudiants, l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC) a organisé une compétition de slam dénommée « Concours Istic’slam ». La finale a eu lieu ce 9 octobre 2019, à l’occasion des journées scientifiques qui se tiennent au sein de l’établissement. Le concours a été placé sous le thème « Le rôle et la place des médias dans la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso ».

Cinq candidats étaient aux prises à cette finale du concours Istic’slam. Ils ont été évalués sur la base de l’originalité de la composition, la diction, la performance scénique, la qualité du texte et la thématique. Chaque slameur devait prester sur le thème général et un thème au choix. Au terme des prestations, c’est Augustin Sandwidi qui sort victorieux, avec une moyenne générale de 16,31 sur 20. Il est suivi respectivement de Nganou Bagadi avec une moyenne de 16,25 et de Gaël Rouamba qui a obtenu une moyenne de 14,53.

Cette compétition se veut un cadre de partage de messages essentiels. « Ces messages s’adressent à nous tous et beaucoup plus à cette jeunesse de façon particulière qui, parfois, n’a pas tous les repères pour pouvoir opérer sur un certain nombre d’évènements de la vie », explique Zoumana Traoré, directeur général de l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC).


Ces nouveaux talents qui viennent d’être dénichés recevront un appui des différents partenaires, en partenariat avec la Fédération nationale de slam, promettent les organisateurs. Pour accompagner ces nouveaux slameurs, « nous allons nous concerter ; nous avons cette possibilité d’accompagner les différents lauréats pour voir s’il y a des productions à réaliser ». Les organisateurs promettent par ailleurs d’œuvrer à pérenniser le concours.

Aller au large

Le stress et les difficiles conditions de préparation n’ont pas empêché Augustin Sandwidi de se hisser sur la plus haute marche du podium. Le lauréat a axé son message sur un appel des médias à mettre en exergue les mauvaises conditions de travail des forces de défense et de sécurité, pour contribuer à la lutte contre le terrorisme.


« Je ne peux pas rester insensible face à tout ce qui se passe. J’ai tenté de faire passer ce message », explique le vainqueur de Istic’slam dont le deuxième texte a porté sur l’amour de la patrie. Le lauréat, fier de recevoir une enveloppe de 60 000 F CFA et des gadgets, entend poursuivre le travail pour s’améliorer. Le plus important c’est de « travailler, aller au large ».

Les journées scientifiques qui se tiennent à l’ISTIC sont consacrées à l’exposition des productions réalisées par les étudiants à la fin de leur formation.

Mariam Ouédraogo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici