Concours directs 2018 : Les épreuves écrites débutent le 25 août

121

Concours directs 2018 : Les épreuves écrites débutent le 25 août

L’administration des épreuves écrites des concours directs de la Fonction publique débutent généralement dans la première semaine du mois d’août. Cette année, alors que nous sommes aujourd’hui le 10 août, les candidats se posent des questions et les spéculations vont bon train.
Selon le président de la Commission de pilotage des concours de la fonction publique, Souleymane Lengané, ce retard est dû aux innovations entreprises cette année par la commission en charge des concours. « Cette année, nous avons introduit des innovations, ce qui a nécessité la mise en place d’un dispositif supplémentaire et c’est pour cela que vous avez l’impression que c’est un retard par rapport aux autres années », rassure-t-il. Et d’ajouter que ce retard ne va plus durer. « Dans la 3e semaine du mois d’août, les épreuves écrites vont commencer », précise M. Lengané.

Au titre de ces innovations figure en bonne place la correction électronique des copies. « Il s’agira de corriger les copies à l’aide d’un dispositif informatique ; ce qui suppose qu’il y a d’autres petites innovations avant l’administration des épreuves, c’est-à-dire que les supports vont peut-être changer et la façon de remplir les entêtes peut changer pour permettre à la machine de reconnaître les copies. Ce ne sera plus les mêmes copies qu’on corrigeait de façon manuelle », explique Souleymane Lengané.

A ce jour, la commission est à pied d’œuvre pour que l’administration des premières écrites soit effective à partir du 25 août 2018. Le premier responsable explique que le processus d’organisation de la commission comporte une phase importante. Il s’agit du tirage des sujets qui, selon lui, va débuter le lundi 13 août. « Cette phase va durer environ une semaine et à la suite de cette phase, il y aura une petite activité juste avant l’administration des épreuves écrites qui, nous croyons, va intervenir à partir du 25 août », détaille M. Lengané.

Les activités que la commission de pilotage va mener avant le début effectif de la phase écrite, consistent à conditionner les sujets après les impressions et à les convoyer dans toutes les régions. A la suite de cela, la commission aura à préparer les salles de composition, à afficher les listes et à mobiliser des moyens matériels et toute la logistique nécessaire pour que ces concours se déroulent dans les meilleures conditions.
A partir du 6 août, la liste des candidats retenus pour chaque concours sera affichée. Les listes pourront ainsi être consultées sur deux sites à Ouagadougou : le Palais des sports de Ouaga 2000 et l’OCECOS (Office central des examens et concours du secondaire). Dans les autres régions, ces listes seront affichées dans les hauts-commissariats.

Par ailleurs, les candidats peuvent consulter ces listes sur le site web des concours du ministère la Fonction publique. Il y a également le système SMS qui permet au candidat de vérifier s’il est réellement inscrit et de connaître son centre de composition. Enfin, si le candidat a besoin d’autres informations, il peut se rendre à l’Agence générale de recrutement de l’état (AGRE).
Une équipe y est mise en place pour enregistrer les plaintes par rapport à l’intitulé des noms, des numéros de Carte nationale d’identité burkinabè, ou pour résoudre le problème des candidats qui se sont inscrits en ligne mais n’ont pas reçu de récépissé à cause de la défaillance de la connexion Internet par moments.

Le président de la commission de pilotage n’a pas manqué de faire cas des avantages de cette innovation pour la Fonction publique du Burkina Faso. Ce sont, entre autres, l’accélération de la phase de proclamation des résultats, la réduction de la fraude et des charges liées à la correction.

Fabougué Sougué (stagiaire)
Lefaso.net

Lefaso.net