Compétition des jeunes : La FBF adopte un nouveau plan de relance

45

La Fédération burkinabè de football (FBF) veut relancer les championnats nationaux des petites catégories. Elle a organisé un atelier dans ce sens le samedi 02 mars 2019 au centre technique national qui fait office de siège pour l’instance dirigeante du football burkinabè. Le nouveau plan consiste à organiser des championnats pour les moins de 15 ans, les moins de 17 et les moins de 20 en tenant compte des normes recommandées par la FIFA.

A son arrivée à la tête de la Fédération burkinabè de football (FBF) en 2012, Sita Sangaré avait fait de la relève et du football des jeunes sa priorité. Après sa réélection en 2016,  favoriser une meilleure organisation du secteur des jeunes était son premier engagement dans son programme intitulé « Promouvoir la relève et consolider les acquis, mes ambitions pour le football burkinabè ».

Cependant, les débâcles des petites catégories aux différentes compétitions de jeunes ont ramené les acteurs du football à la réalité. L’échec des Étalons U20 à la CAN de cette catégorie a dévoilé les nombreuses insuffisances dans l’organisation du football des jeunes au Burkina Faso. C’est ce qui justifie l’organisation de l’atelier sur la nouvelle vision du football burkinabè avec les différentes ligues du Burkina.

Le directeur technique national Ousmane Savadogo a présenté la nouvelle vision en matière de sport de jeunes, à une année de la fin du mandat du bureau exécutif de la FBF. Cet atelier permet de trancher avec la Coupe de l’Assemblée Nationale qui avait remplacé en son temps le championnat national. « Pour chaque compétition, il y a trois phases. Il y a la phase régionale, organisée par chaque ligue régionale avec l’accompagnement financier de la FBF pour que les jeunes qui se retrouvent du ressort de chaque ligue puissent prendre part à ces compétitions », a expliqué Ousmane Savadogo. Selon ses explications, après cette étape, il y aura une phase régionale qui va concerner près de 40 équipes et une phase nationale qui regroupera à son tour les meilleurs de la deuxième phase pour désigner les champions chez les U15, U17, U20.

Ces nouveaux championnats vont se faire en partenariat avec les établissements scolaires, les parents d’élèves, les responsables des centres pour éviter la tricherie sur les âges des joueurs. Les vérifications se feront à partir des écoles pour les élèves. D’autres méthodes sont prévues pour les jeunes non scolarisés selon Ousmane Savadogo. Tous les joueurs bénéficieront de licences depuis la compétition des ligues pour créer un fichier des joueurs. Ces championnats seront organisés en partenariat avec les entraîneurs nationaux pour faciliter la détection des talents et l’organisation des sélections nationales.

Le budget prévu pour l’organisation de ces compétitions est de 183 millions de francs CFA. Mais Sita Sangaré assure qu’il a les moyens d’organiser cette compétition. Le président de la FBF  estime que l’organisation est nécessaire pour assurer une relève forte ans les années à venir et faire en sorte que les petites catégories soient présentes aux compétitions internationales. « La présence au niveau des compétitions internationales est l’instrument qui permet de dire qu’un travail se mène dans un pays donné », déclare Sita Sangaré. C’est pourquoi, le président de la FBF mise désormais sur les compétitions de jeunes pour construire cette relève pour laquelle il s’était engagé.

Boukari OUÉDRAOGO 

Burkina24

Burkina24.com