Communication politique et imputabilité : les travers qui ont engendré l’insurrection au Burkina Faso

158

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Arsène Flavien BATIONO signe une œuvre sur la communication politique

L’univers littéraire burkinabè vient de s’enrichir d’une nouvelle œuvre :
« Communication politique et imputabilité : les travers qui ont engendré l’insurrection au Burkina Faso ». Ce livre qu’Arsène Flavien BATIONO propose, vient à point nommé au moment où les différents candidats sont en campagne pour la présidentielle du 29 novembre 2015.

 

Les 30 et 31 octobre 2014, Blaise Compaoré est emporté par une insurrection populaire  ayant mis fin à ses 27 ans de règne sur le  Burkina Faso. Cette situation est la résultante des nombreux errements du régime déchu. Au nombre de ces errements, il faut mentionner les propos au vitriol qui ont, de bout en bout engendré frustrations, ressentiment et in fine, révolte. Il faut donc tenir compte de la dimension communicationnelle pour questionner le passé et envisager l’avenir, ce d’autant plus que le Burkina Faso vit dans une effervescence politique à l’orée des élections couplées présidentielle et législatives du 29 novembre 2015. Quels ont alors été les déterminants de la communication politique dans la survenue de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 au Burkina Faso ?  Y’a t-il un changement dans les discours politiques après l’insurrection ? Comment éviter que la communication politique n’engendre à nouveau des situations catastrophiques au Burkina Faso?  


Ce sont là quelques 
questionnements au coeur de cet ouvrage  de 164 pages.

 Une œuvre à la fois historique et de sociologie politique.

Vous voulez cerner les contours de la communication politique, comprendre son utilité, ses fonctions, découvrir ses outils et stratégies. Vous voulez en savoir plus sur les principes et pratiques de communication politique au Burkina Faso. Vous voulez vous documenter sur l’histoire politique et les différents régimes qui se sont succédés au Burkina Faso. Vous voulez décrypter les déterminants de la communication dans la survenue de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 au Burkina Faso. 

 

Vous êtes intéressés par l’analyse de la communication politique du régime déchu.

Vous voulez découvrir les « 07 principales erreurs de communication politique » de Blaise Compaoré. 

 

Vous êtes intéressés par les dérives communicationnelles post- insurrection. Vous voulez enfin comprendre comment optimiser sa communication politique pour asseoir sa légitimité. Eh bien, l’oeuvre « Communication politique et imputabilité : les travers qui ont engendré l’insurrection au Burkina Faso » aborde ces différents aspects. Elle est la troisième du genre d’Arsène Flavien BATIONO. 

 

Communicateur, journaliste, Président du Groupe d’études et de recherches en sciences et techniques de l’Information et de la communication (GERSTIC), l’auteur a en effet, publié entre 2011 et 2015 « Communication Interne et Management: comment optimiser la performance  de votre organisation ? », « Communication et Management de projets : la conduite stratégique du changement social »  et dirigé la rédaction de  l’ouvrage collectif « Nouveaux médias et démocratie au Burkina Faso : opportunités et paradoxes ». L’ouvrage « Communication politique et imputabilité : les travers qui ont engendré l’insurrection au Burkina Faso », disponible depuis le 05 novembre 2015, s’inscrit dans une perspective  à la fois historique et de sociologie politique. 

 

Le conseil éditorial du GERSTIC

 

www.legerstic.net

LeBurkina.net