Commune de Boromo : Le sous-projet PAPF/Boromo officiellement lancé

116
Commune de Boromo : Le sous-projet PAPF/Boromo officiellement lancé

Le sous-projet PAPF/Boromo officiellement lancé le mardi 18 février 2020 à Boromo. Pour sa mise en œuvre elle concerne trois (3) villages de la commune de Boromo à savoir Lapara, Virou et Wako dont les bénéficiaires ont été dotés en matériels pour des activités de fosses fumières et de fauche et conservation du fourrage. Ce projet vise à renforcer la résilience des communautés locales au changement climatique et d’améliorer la production agro-sylvo-pastorale.

Afin de renforcer la résilience des communautés locales au changement climatique et d’améliorer la production agro-sylvo-pastorale, la commune de Boromo et ses partenaires que sont l’UICN et l’ONG-AGED ont initié le sous-projet intitulé « amélioration de la production agro-sylvo-pastorale dans la commune de Boromo à travers la production de fumure organique, la production fourragère et la création des parcs forestiers ou de bosquets » dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui aux Populations Dépendantes de la Forêt (PAPF) dénommé sous-projet PAPF/Boromo.

Pour favoriser sa mise en œuvre effective avec l’implication des différents acteurs, ce sous-projet PAPF/Boromo a été officiellement lancé le mardi 18 février 2020 à Boromo par Souleymane Guira, 1er adjoint au maire de la commune de Boromo.


A cet effet, le superviseur du sous-projet PAPF/Boromo et Chef d’antenne régionale de la Boucle du Mouhoun de l’Association pour la Gestion de l’Environnement et du Développement (ONG-AGED), Karim TRAORE a procédé à la présentation dudit projet aux participants à travers ses objectifs et les résultats attendus.

Le sous-projet PAPF/Boromo a pour objectifs d’informer les acteurs des activités du sous-projet et des bonnes pratiques agro-sylvo-pastorales, former les cibles identifiées pour la mise en œuvre des activités du sous-projet, réaliser des fosses fumières pour améliorer la fertilité des sols, de promouvoir la fauche et la conservation du fourrage et d’accompagner les communautés à la création et la gestion des forêts ou bosquets villageois.

Karim TRAORE superviseur du sous-projet PAPF Boromo et Chef d’antenne régionale de la Boucle du Mouhoun de l’ONG-AGED)

Il est attendu de la mise en œuvre du sous-projet PAPF, les résultats suivants : la réalisation de 10 séances d’information et d’animation, la tenue de 03 formations thématiques, la réalisation de 90 fosses fumières, la création de 03 forêts ou bosquets villageois, la mise en place et formation de 03 comités de gestion.

En marge de cette cérémonie de lancement officiel en différé, les bénéficiaires du sous-projet sont rentrés en possession du matériel pour des activités de fosses fumières (13,5 tonnes de ciment, 09 tonnes de phosphate, des charrettes, des paires de gants, etc.) et du matériel pour les activités de fauche et conservation du fourrage (30 botteleuses, 60 faucilles, 30 brouettes, 30 rouleaux de fil, etc.) d’une valeur estimée à 07 millions de FCFA.

Ce matériel sera réparti entre les 03 villages d’intervention de la commune de Boromo à savoir Lapara, Virou et Wako.


En termes d’impacts, le sous- projet PAPF/Boromo devrait contribuer à (i) la réduction des émissions de GES dues au déboisement, à la déforestation et à la dégradation des forêts et une meilleure valorisation de leur productivité naturelle ; (ii) la réduction de la perte de biodiversité et l’amélioration de la résilience des écosystèmes forestiers au changement et à la variabilité du climat ; (iii) la réduction de la pauvreté par une amélioration de la qualité de vie des populations qui dépendent des forêts ; (iv) l’acquisition de nouvelles connaissances forestières et le renforcement des capacités des acteurs locaux.

Selon le 1er adjoint au maire de la commune de Boromo Souleymane Guira, ce sous projet est la bienvenue en ce sens que avec les changements climatiques, les ressources naturelles se dégradent de plus en plus. Il était donc nécessaire de voir comment les sauvegarder. Aussi en tant qu’acteurs locaux, ils joueront un rôle de suivi et d’aide aux comités pour une bonne gestion dudit projet.

Souleymane Guira, 1er adjoint au maire de la commune de Boromo

La mise en œuvre du sous-projet sera assurée par l’ONG-AGED avec le suivi-accompagnement de la Commission communale créée à cet effet. Cette commission est présidée par la commune de Boromo dont les membres sont les services techniques compétents, le point focal PAPF et l’APDL/PIF.

D’une durée de 18 mois, le sous-projet PAPF/Boromo est financé à hauteur de 30 millions 900 000.

Haoua Touré

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici