Cinéma : « Le dragueur de Ouaga », le nouveau long métrage de Yacouba Napon dit MCZ

44
Cinéma : « Le dragueur de Ouaga », le nouveau long métrage de Yacouba Napon dit MCZ

Le réalisateur burkinabè Yacouba Napon alias MCZ a présenté, jeudi 13 février 2020 au ciné Burkina, son nouveau long métrage. Intitulé « Le dragueur de Ouaga », le film retrace l’histoire d’un homme qui a appris des techniques pour faire tomber les dames sous son charme.

« Le dragueur de Ouaga », c’est le nouveau chef-d’œuvre du réalisateur burkinabè MCZ. La présentation officielle du film à la presse a eu lieu jeudi 13 février 2020 au ciné Burkina. C’est un long métrage qui parle d’un homme qui est allé à l’école d’un conseiller pour charmer des femmes. Cet homme en question vivait avec sa femme et avait à peine à manger. C’est sa femme qui faisait tout pour lui. Elle l’habillait et lui achetait à manger avec les maigres ressources qu’elle gagnait avec le kiosque qu’elle gère. C’est encore elle aussi qui lui a trouvé un travail.

Seulement, une fois que tout baignait pour lui, il a tourné le dos à sa femme. Il changeait les femmes comme des chemises. Personne n’était épargné, pas même les amies, les cousines et voisines de sa femme. Un jour, il chasse sa femme au profit d’une autre. Mais là, c’était le terminus. La fille en question était belle, certes, mais c’était un génie. Un génie qui lui donne des illusions à chaque fois qu’il essaie de chercher une autre femme.


Le rôle de l’acteur principal est joué par Jacky El Feno, l’animateur de l’émission « Apéro » sur la Télévision nationale. Pour l’interprète, ce fut une occasion riche en expérience. C’est la première fois qu’il s’essaie au 7e art. Il a révélé qu’au début, il avait voulu même abandonner, tant le travail était dur. Si l’acteur s’est bien senti finalement dans le film, il a bien aussi souligné que son comportement est loin de la réalité de tous les jours. Pour MCZ, l’idée de son œuvre est de passer le message pour que les gens changent de comportement. Selon lui, Il faut respecter le foyer et il faut respecter la femme.


Les cinéphiles du jour ont bien apprécié l’œuvre. Pour Joseph Hien, le film est interpellateur et donne des enseignements. « C’est également un film plein d’humour. Ce qui donne de la bonne humeur », a-t-il conclu.

Le film est produit par Z Production. Il dure 1h50mn et a mobilisé près de 25 millions de F CFA. Il est disponible déjà en salle, et a nécessité trois semaines de tournage.

Dimitri OUEDRAOGO

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici