Chine: «La tâche la plus urgente à Hong Kong est de mettre fin à la violence et de rétablir l’ordre» (Xi Jinping)

55

Mettre fin à la violence et au chaos et de rétablir l’ordre. Voilà la tâche la plus urgente, selon le président chinois Xi Jinping, qui exprimait la position du gouvernement chinois sur la situation de Hong Kong alors qu’il participait jeudi au 11e sommet des BRICS* à Brasilia, capitale du Brésil.

Depuis le début des manifestations il y a maintenant cinq mois, Hong Kong a connu ces derniers jours les pires violences. Ce qui porte gravement atteinte à l’Etat de droit et à l’ordre social, perturbe sérieusement la prospérité et la stabilité de Hong Kong et défient le principe fondamental «un pays, deux systèmes», estime le président Chinois, M. Xi.

D’après lui, la tâche la plus urgente dans ce territoire de 7,5 millions d’habitants, est de mettre fin à la violence et au chaos et de rétablir l’ordre.

«Nous continuerons de fermement soutenir la cheffe de l’exécutif dans sa direction du gouvernement de la Région administrative spéciale de Hong Kong en vue de gouverner en accord avec la loi, de fermement soutenir la police hongkongaise dans la mise en application stricte de la loi et de fermement soutenir les organes judiciaires de Hong Kong dans la sanction des criminels violents en accord avec la loi», a martelé Xi Jinping.

Il a affirmé que le gouvernement chinois disposait d’une détermination à toute épreuve pour protéger sa souveraineté, sa sécurité et ses intérêts de développement nationaux, mettre en œuvre le principe «un pays, deux systèmes» et s’opposer à toute force extérieure s’ingérant dans les affaires de Hong Kong.

Ancienne colonie britannique située au sud de la Chine continentale, Hong Kong était rétrocédée le 1er juillet 1997 à la Chine, après 156 années de souveraineté britannique, un retour à la mère patrie. Le statut de Hong Kong est celui de «Région administrative spéciale» («Special administrative Region» ou « =SAR ), sous souveraineté chinoise depuis 20 ans.

Les protestations ont commencé en juin 2019 avec l’intention du gouvernement de Hong Kong d’amender une loi sur l’extradition qui permettrait ainsi le transfert vers la Chine de ressortissants du territoire. Les manifestations,  pour la plupart pacifiques à l’origine, se sont poursuivies par de violents affrontements avec la police, malgré le gel, puis le retrait du projet de loi en question.

 

*BRICS est un acronyme anglais pour désigner un groupe de cinq pays qui se réunissent depuis 2011 en sommets annuels: Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud (en anglais : Brazil, Russia, India, China, South Africa).

 

 

Source : Fasozine.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici