Chaos politique et succession: l’ultimatum des USA à Paul Biya

78
Biya Trump Usa Cameroun

La chaine panafricaine Afrique Média, a consacré une émission sur la pression internationale qui s’accentue sur le Cameroun, indiquant que les Etat Unis ont donné 12 mois pour en finir avec le régime de Paul Biya.

Washington continue donc de donner des sueurs froides au régime de Yaoundé. Déjà le 18 mars dernier, le sous-secrétaire américain chargé des affaires africaines, Tobor Nagy, était en visite au Cameroun où il a rencontré le président Paul Biya.

Une visite qui intervenait dans un contexte où les deux pays sont en froid, Yaoundé ayant exprimé son agacement face aux sorties répétées de Washington qui a, à maintes fois donné de la voix à son encontre, notamment en ce qui concerne la gestion de la crise anglophone et l’embastillement des opposants politiques.

Quelques semaines après, le « Monsieur Afrique de Donald Trump» à Houston (États-Unis), lors d’un point de presse va déclarer que le Cameroun est sa prochaine préoccupation, ceci après la chute du président soudanais Omar El-Bashir.

Notons que d’autres organisations à l’instar du Commonwealth, l’Union européenne (UE) ou encore l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif), se sont déjà alarmés de la situation sociopolitique du Cameroun.

Le pouvoir de Yaoundé pour sa part, multiplie des contre-offensives face à toutes ces récriminations et parle d’ingérence dans les affaires intérieures du Cameroun.

Source : Camerounweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici