Championnat de handball : L’AS Sonabhy s’impose en minimes garçons et chez les cadettes

64
Championnat de handball : L’AS Sonabhy s’impose en minimes garçons et chez les cadettes

La Fédération burkinabè de handball a organisé le samedi 14 juillet 2019, les championnats nationaux minimes et cadets. L’AS Sonabhy a remporté deux des quatre finales qu’elle a disputées notamment en minimes garçons et chez les cadettes.

C’est maintenant une habitude pour l’AS Sonabhy. A chaque championnat de handball, le club de la capitale se taille la grosse part des récompenses. La tradition a encore été respectée cette année. A l’occasion du championnat des petites catégories organisées par la Fédération burkinabè de handball, quatre finales ont mis aux prises huit équipes. L’AS Sonabhy était présente à toutes ces finales.

Victoire des minimes garçons

Deux finales ont été disputées dans la catégorie des minimes. Chez les filles, l’AS Sonabhy était opposée à Wend-Panga. A l’issue du temps règlementaire de 2X20 minutes, les visiteuses ont surclassé leurs adversaires au score final de 20 buts à 10 (10-20).


Chez les garçons, les pétroliers ont refusé le diktat de l’adversaire. Ainsi dès l’entame de la rencontre, ils ont vite fait de prendre le match à leur compte. Ils sont les premiers à scorer, obligeant du coup l’USFRAN à courir après l’égalisation. A la mi-temps, les garçons de l’AS Sonabhy, vêtus de vert, ont un avantage de cinq buts (11-6). A la reprise, les Bobolais n’arrivent pas à revenir au score. Ils ont fini par courber l’échine face à la machine verte 23-18.


Les cadets en difficulté

Chez les cadets, le club de la nationale des hydrocarbures a été contraint au partage des finales. En dames, l’AS Sonabhy a dominé l’AS Shalom par 26 buts à 16 (26-16). Dès la première partie de la rencontre, les filles de l’AS Sonabhy avaient déjà gagné le match car elles menaient au score avec dix buts d’écart (16-6).

En hommes, la partie n’a pas été simple pour les pétroliers qui étaient opposés au Racing club de Bobo-Dioulasso. Deux vieilles connaissances qui se retrouvent. « Cela fait la troisième fois qu’on croise la Sonabhy. En venant, on se disait qu’on allait les rencontrer encore à ce niveau de la compétition », a tenu à relever le capitaine du RCB.


Au coup d’envoi de la rencontre, les Bobolais s’empressent de prendre de l’avance sur l’adversaire. Ils inscrivent six buts sans laisser la possibilité à l’AS Sonabhy d’en inscrire un seul. Mais, grâce à un sursaut, les pétroliers parviennent à réduire le score. A la pause, un petit but sépare les deux équipes (11-12). A la reprise, les deux formations ne parviennent pas à se distancer. Le RCB qui menait au score a été rattrapé à deux reprises avant d’asséner le dernier coup à l’adversaire (25-28). « Nous nous sommes bien préparés pour cette victoire. A chaque fois qu’on rencontrait l’AS Sonabhy en finale, on perdait. Mais cette fois, nous avons beaucoup travaillé pour la victoire », a ajouté le capitaine des Tigres de Diarradougou.

Jacques Théodore BALIMA

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici