Chambre de commerce du Burkina : Cinq axes stratégiques pour guider les actions de la mandature 2016-2021

155

Chambre de commerce du Burkina : Cinq axes stratégiques pour guider les actions  de la mandature 2016-2021

L’amélioration de la gouvernance et la mobilisation de l’intelligence consulaire, le développement du capital humain et la facilitation de l’accès au financement du secteur privé, le développement de l’intelligence économique et du portefeuille de services d’appui-conseil aux entreprises, le renforcement de l’accompagnement de proximité des entreprises dans les régions, le développement et le renforcement de l’offre en infrastructures et en équipements économiques, tels sont les axes stratégiques qui ont été définis lors des premières journées de la CCI/BF pour guider la mandature 2016-2021 de la CCI/BF. Pour sa réalisation, plus de cent milliards seront nécessaires.

L’élaboration du plan s’est basée sur le programme du président de la chambre de commerce, Mahamadi Sawadogo et s’inscrit dans les grandes orientations du Plan national de développement économique et social (PNDES). Selon le directeur général de la CCI/BF, Issaka Kargougou, il a été élaboré suivant une démarche participative et inclusive à travers non seulement des revues documentaires, mais aussi d’enquêtes ou entrevues auprès des acteurs économiques, de divers partenaires de développement au secteur privé, du personnel et des personnes ressources.

« Les données et informations collectées ont permis une analyse rigoureuse des forces et faiblesses, ainsi qu’un diagnostic de l’environnement externe qui a permis d’identifier des opportunités et des menaces ». Aussi, il a précisé que ce plan servira de base de données pour la mesure et le suivi des résultats de la CCI/BF pour les cinq années à venir et contribuera de manière significative à rendre un jugement objectif sur l’atteinte des résultats escomptés. Aussi, il sera complété d’un plan d’actions et d’un dispositif de suivi-évaluation. C’est l’ambition du président de la CCI/BF et des élus consulaires, celle de faire de la chambre de commerce du Burkina, un puissant levier économique.

Rita Bancé/Ouédraogo
Lefaso.net

Lefaso.net