Centre-Nord : Le PNUD à la recherche de solutions endogènes pour l’insertion socio-professionnelle des jeunes vulnérables

57
Centre-Nord : Le PNUD à la recherche de solutions endogènes pour l’insertion socio-professionnelle des jeunes vulnérables

Un atelier de sensemaking et d’identification des solutions locales pour l’insertion socio-professionnelle des jeunes vulnérables dans la région du Centre-Nord se tient à Kaya, les 14 et 15 novembre 2019. La cérémonie d’ouverture, présidée par le secrétaire général de la région, Abdoulaye Zeba, est intervenue ce jeudi 14 novembre à l’Hôtel des héritiers de Kaya. Il avait à ses côtés le 2e adjoint au maire de la commune de Kaya, la 2e vice-présidente du Conseil régional du Centre-Nord et le point focal du PNUD.

Le Burkina Faso fait actuellement face à d’énormes défis sécuritaires qui se traduisent par des attaques armées sur l’ensemble du territoire. Ces attaques de nature terroriste, qui ciblaient au départ les forces de défense et de sécurité, touchent maintenant les populations civiles avec une destruction des habitations et des infrastructures socioéconomiques. Cette dégradation sécuritaire entraîne chaque jour des déplacements massifs de populations.

La crise sécuritaire touche fortement la région du Centre-Nord qui enregistre plus de 230 000 personnes déplacées reparties dans trois provinces, à savoir le Bam, le Namentenga et le Sanmatenga.


En vue de répondre aux difficultés que vivent ces déplacés, les acteurs du développement, dont le Programme des Nations unis pour le développement (PNUD), se sont mobilisés pour accompagner la région du Centre-Nord dans le cadre du Nexus humanitaire-développement et du projet « Gestion pacifique des conflits » qui entend générer des opportunités d’emplois, selon Karen Deborah Benja, point focal du PNUD au Centre-Nord.

Pour Abdoulaye Zeba, secrétaire général de la région, représentant le gouverneur, cet atelier contribuera sans doute à la recherche d’une solution forte à la question de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes et des femmes. « C’est dans ce sens que nous saluons l’intervention des partenaires techniques et financiers qui ont déjà entrepris des actions sur le terrain et d’autres même en cours. Le PNUD, à travers l’approche du Laboratoire d’accélération, nous invite à placer l’Homme au cœur de nos actions de développement et cela ne peut se traduire que par la mise en œuvre d’une politique à savoir : travailler avec les communautés locales pour trouver des solutions endogènes déjà développées par elles en vue de les expérimenter pour favoriser une meilleure appropriation et un développement réel ».


Selon la directrice régionale de la jeunesse et de la promotion de l’entreprenariat des jeunes du Centre-Nord, Franceline Kaboré, à travers le Laboratoire d’accélération, le PNUD envisage, de façon participative avec les jeunes et les directions techniques, d’identifier des solutions locales pour l’insertion socio-professionnelle des jeunes. Elle n’a pas manqué de traduire ses remerciements au PNUD pour l’opportunité qu’il donne à la jeunesse d’avoir de l’espoir. Lire la suite

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici