Centenaire de l’ONG Save the Children : le gouvernement interpellé sur la protection des droits de l’enfant

85

La commémoration du centenaire de l’ONG Save the Children a eu lieu le mardi 16 juillet 2019 en présence du Président du Faso, Roch Kaboré. L’ONG a saisi cette occasion pour interpeller le gouvernement afin qu’il s’investisse plus pour la protection des droits des enfants, notamment pour le rehaussement de l’âge du mariage des filles à 18 ans.

Le Burkina pour sa part affiche le 5e taux de prévalence de mariage d’enfants le plus élevé au monde. Face à cette situation, la Directrice-pays de Save the Children Burkina, Emilie Fernandes a plaidé pour le relèvement de l’âge légal du mariage à 18 ans pour tous.

« Il est essentiel pour nous de renforcer la voix des enfants en les amenant à comprendre leurs droits et à les défendre à travers des clubs d’enfants mais aussi à renforcer les compétences parentales, les sensibilisations de la famille, la communauté, les leaders et renforcer la mise en place de services sociaux au plus près des familles dans les communes ».

Tout en saluant l’adoption du nouveau code pénal qui donne une définition plus large du mariage, et prend en compte la question de la répression de la pratique du mariage d’enfants, la Directrice-pays a déploré le fait que ce texte est en porte à faux avec le Code des personnes et de la famille.

Emilie Fernandes a également salué l’engagement du Burkina pour relever les défis liés à la santé des enfants.

Source : Omegabf.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici