Célébration de la veillée pascale : les fidèles catholiques ont commémoré la résurrection du Christ à Bobo-Dioulasso

52

Célébration de la veillée pascale : les fidèles catholiques ont commémoré la résurrection du Christ à Bobo-Dioulasso

Une fois de plus, la mort et la résurrection du Christ sont encore proclamées dans toutes les églises ce samedi soir. Jésus est ressuscité, il est vivant pour les fidèles chrétiens. Ainsi, fois de cette tradition, les fidèles catholiques de la chapelle Saint Paul de Ouézzin ville ont commémoré ensemble la Pâques du seigneur en écoutant sa parole et en célébrant ses sacrements dans l’espérance d’avoir part à son triomphe sur la mort et de vivre avec lui pour toujours en Dieu. « En cette nuit de Pâques, nous sommes dans la joie, nous sommes dans la fête » ; a laissé entendre l’abbé Fidèle Rodrigue Sanou.

Selon lui, la résurrection du Christ doit amener le chrétien à un changement de comportement. « Nous sommes mort avec le Christ et ressuscité avec lui, ce qui doit nous amener à un changement de comportement. A travers la résurrection du Christ, le chrétien doit vivre dans la fois et en acceptant l’humilité, le pardon dans sa vie de tous les jours » ; a-t-il souligné.

Célébration de la veillée pascale : les fidèles catholiques ont commémoré la résurrection du Christ à Bobo-Dioulasso
L’abbé Fidèle Rodrigue Sanou appelle les chrétiens à cultiver le pardon pour un monde meilleur.

A en croire ce dernier, être chrétien ce n’est pas seulement par le nom. Pour lui, « il ne suffit pas de porter le nom chrétien pour être un bon chrétien. Il faut accepter suivre le chemin de la vérité, de la justice, du pardon en suivant Jésus Christ ».
La Pâques est une grande fête pour les chrétiens, puisqu’il s’agit de la résurrection du Christ le sauveur. C’est une fête qui interpelle aussi à témoigner du Christ, à proclamer sa résurrection mais aussi à renoncer à sa vie précédente pour mener une nouvelle vie, la vie dans l’esprit saint. « Le chrétien n’est plus guidé par la chaire mais il est guidé par l’esprit saint pour vivre dans l’amour, pour vivre dans la justice, pour vivre aussi dans la paix et dans la joie » ; a dit le célébrant.
Ainsi, au cours de l’homélie, il a invité les fidèles à vivre cette Pâques comme si c’était la première Pâques de leur vie et à réfléchir sur leur vie de chrétien.

Les fidèles ont prié pour la paix au Burkina Faso

Face à l’insécurité qui prévaut au Burkina Faso et partout dans le monde entier, les fidèles catholiques de la chapelle Saint Paul de Ouezzin ville n’ont pas manqué d’implorer le seigneur afin qu’il accorde la paix et la stabilité au monde en général et à notre pays en particulier. « Je suis venue ce soir à la messe prier le seigneur afin qu’il nous donne la paix, dans nos foyers et la stabilité dans notre pays et partout dans le monde car sans la paix et cette stabilité aucune vie n’est possible sur cette terre » ; nous a confié Solange Martine Sanou, une fidèle de la chapelle.

Pour Antoine Joseph Traoré, la résurrection du Christ demande beaucoup de changement dans la vie d’un chrétien. « Cela demande beaucoup de réconciliation et beaucoup de bonnes choses après ce temps de carême que nous venons de mener. Ce soir nous sommes dans la joie et nous rendons grâce à Dieu pour cela » ; affirme ce dernier. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Lefaso.net