CASEM du Ministère de l’Agriculture : Faire de l’Agriculture un secteur pourvoyeur d’emplois

746

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques, Jacob OUEDRAOGO, a ouvert le premier Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de son département, le jeudi  12 mai 2016  à  Kaya. Cette session était placée sous le thème : « Agriculture au Burkina Faso : opportunités d’emplois pour les femmes  et les jeunes ».

La session  du Conseil d’Administration du Secteur Ministériel (CASEM) du Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques (MAAH), ouvert le jeudi 12 mai 2016 à Kaya,  constitue  un moment de  grandes instances de réflexion sur les sujets majeurs du département.  Il s’agit pour les  participants de faire le point des activités programmées et réalisées l’année écoulée, d’analyser les difficultés rencontrées afin de formuler des recommandations pertinentes et surtout d’envisager les perspectives pour l’année en cours.

Dans son allocution d’ouverture de la session,  le ministre en charge de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques, Jacob OUEDRAOGO,  a expliqué que le CASEM se tient dans un contexte particulier marqué par le retour d’une vie constitutionnelle normale. C’est dans un souci de création d’emplois au profit des jeunes et des femmes et de lutte contre le chômage de ces couches vulnérables, qu’il se tient sous le thème « Agriculture au Burkina Faso : opportunités d’emplois pour les jeunes et les femmes ».

Il est à noter avec Monsieur Jacob OUEDRAOGO que des efforts ont été consentis par les différents acteurs du secteur agricole avec les  partenaires au développement  pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle afin de réduire significativement l’incidence de la pauvreté et partant améliorer les conditions de vie des populations burkinabè. Il fait référence à la campagne agricole 2016-2016 dont la production céréalière s’élevait à 4 189 665 tonnes (mil, maïs, riz, sorgho, fonio) et 1 389 917 tonnes de  culture de rente (coton, arachide, sésame, soja).

Malgré ces efforts, ces différentes productions obtenues en 2015 en termes de quantité de production céréalière ne permettront pas à tous les ménages de couvrir leurs besoins alimentaires en céréales. Les résultats indiquent qu’environ 43% des ménages n’arriveront pas à couvrir leurs besoins alimentaires en céréales sur la base de leurs propres productions, a indiqué  le Ministre Jacob OUEDRAOGO.

Pour la campagne agricole 2016-2017, le Ministre Jacob OUEDRAOGO  a affirmé que son département affiche de grandes ambitions. Il prévoit  4 550 hectares de nouveaux bas-fonds ; 2 984 hectares de nouveaux périmètres ; 760 hectares de bas-fond et 69 hectares de périmètres irrigués seront réhabilités. Comme chaque campagne agricole, des intrants et des équipements agricoles seront mis à la disposition des producteurs. 4 000 tonnes de semences améliorées, 16 000 tonnes d’engrais, 11 000 charrues, charrettes, semoirs et 6 000 animaux de trait sont attendus pour cette campagne 2016.

Le CASEM 2016 devrait permettre à tous les acteurs du secteur agricole de valider le bilan d’activités de l’année 2015 mais aussi de définir les objectifs de production au titre de la campagne agricole 2016-2017. Ces objectifs, selon Monsieur le ministre doivent non seulement être ambitieux et mieux, répondre aux attentes du peuple.

Au cours de ce CASEM une série de communications portant sur  la création d’emplois au profit des jeunes et des femmes seront faites, en rapport avec le programme de société du Président du Faso à travers l’axe « assurer une croissance forte, inclusive et génératrice d’emplois verts pour les jeunes et les femmes ».

Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques

Burkina24.com